Festival international théâtre et cultures : «Vive la vie» de la compagnie Interface ouvre le bal

Festival international théâtre et cultures : «Vive la vie» de la compagnie Interface ouvre le bal

Le festival donne vie au théâtre de la ville, à travers une douzaine de représentations où comédiens, tragédiens, danseurs, et humoristes se côtoient pour le plus grand plaisir du public.

La Fondation des arts vivants donne rendez-vous tous les soirs aux amateurs de théâtre pour découvrir des productions venant du monde entier, ainsi que des pièces marocaines à succès. C’est à l’occasion de la 14ème édition du Festival international théâtre et cultures, prévue du 22 mars au 1er avril. Devenu un rendez-vous annuel incontournable pour les amoureux du théâtre, ce festival accueille cette année de nombreuses troupes étrangères et marocaines.

Il donne vie en effet au théâtre de la ville, à travers une douzaine de représentations où comédiens, tragédiens, danseurs, et humoristes se côtoient pour le plus grand plaisir du public. «Il donne à voir une programmation éclectique, faite de productions théâtrales inédites nationales et internationales, et permet au public de découvrir et de se délecter de prestations artistiques qui interpellent les jeunes et les moins jeunes», indiquent les organisateurs. Dans ce sens, l’ouverture du festival sera marquée par la présentation du spectacle «Vive la vie» de la compagnie Interface. Mise en scène par André Pignat, cette pièce de théâtre mélange chant, danse, théâtre, cirque et musique.

«De l’attachement farouche à la terre à la course effrénée vers le progrès, il retrace les conflits entre générations, oscillant entre scepticisme, méfiance et nostalgie d’une part, et entre l’aspiration vers ce qu’on pense être meilleur de l’autre. Une odyssée du progrès qui en vient à interroger le sens même des apports de la technique et de l’impact de l’humanité sur la planète», indique-t-on dans une note d’information. Il faut dire que «Vive la vie» a l’intensité d’un opéra, la force d’un ballet et l’émotion d’un film dramatique savamment noué et dénoué.

«Elle raconte l’évolution heurtée qui fait s’affronter par la réaction les générations successives». Pour rappel, la Fondation des arts vivants a été créée en 2004. Elle ambitionne de réhabiliter l’art théâtral et l’art vivant au sens large au sein de la société, de populariser sa pratique et d’en faire un carrefour des expressions multiculturelles qui font le Maroc vivant.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *