Festival Mawazine : Plus de 2,6 millions de spectateurs ont assisté à la 15ème édition

Festival Mawazine : Plus de 2,6 millions de spectateurs  ont assisté à la 15ème édition

La 15e édition du festival Mawazine Rythmes du Monde, tenue du 20 au 28 mai, a été marquée par une affluence remarquable avec plus de 2,6 millions de spectateurs et une série de records sur plusieurs scènes emblématiques, a indiqué dans un communiqué l’Association Maroc Cultures.

Selon la même source, Hardwell et Maître Gims ont réuni à eux deux 300.000 fans à l’OLM Souissi, tandis que Najat Aatabou, Stati et Hajib ont attiré à Salé, lors de leurs deux soirées, une audience cumulée de 550.000 personnes. «Ce succès a été rendu possible grâce à la Haute bienveillance de SM le Roi Mohammed VI dont le Haut patronage, qui bénéficie à Mawazine depuis sa création, a garanti au festival les conditions de son épanouissement et de ses performances, édition après édition», indique Maroc Cultures. Il faut noter que de nombreux temps forts ont émaillé les neuf jours du festival.

Maître Gims a rendu hommage à Sa Majesté le Roi Mohammed VI en entonnant l’hymne national marocain à l’unisson avec le public; Myriam Fares et Diana Haddad ont chacune entamé leur concert avec la chanson Sawt Al Hassan ; Wyclef Jean a fait monter des enfants du public sur la scène de l’OLM Souissi, avant de porter le drapeau marocain ; Saad Lamjarred, l’étoile montante de la musique marocaine, a livré sur la scène Nahda un show magistral au cours duquel le père de l’artiste, El Bachir Abdou, lui a remis le drapeau marocain ; quant à la scène de Salé, réservée aux artistes du Royaume, elle a chaque jour affiché complet….

Outre la qualité de son programme, le festival Mawazine est un véritable moteur économique. «Mawazine impacte positivement le chiffre d’affaires des professions du tourisme, crée des milliers d’emplois, valorise les compétences et savoir-faire locaux, et contribue à l’émergence de professions directement liées au monde du spectacle. Cette articulation entre la société, la culture et l’économie fait du festival un événement véritablement unique en Afrique et dans le monde», souligne dans ce sens l’Association Maroc Cultures.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *