Festival Mawazine, Rihanna : Une ouverture assez «chaude» !

Festival Mawazine, Rihanna : Une ouverture assez «chaude» !

Vraiment il n’y avait pas mieux que Rihanna pour démarrer la 12ème édition du Festival Mawazine Rythmes du Monde qui se tient du 24 mai au 1er juin à Rabat. Même si son spectacle, qui était prévu vendredi à 21h45, a commencé avec une heure de retard, la star barbadienne a facilement réussi à enflammer un public de 150.000 personnes qui ont afflué vers la scène de l’OLM Souissi contrairement aux autres espaces qui n’ont pas drainé beaucoup de monde.

Dès sa montée sur scène, la chanteuse, âgée de 25 ans, qui portait des lunettes solaires, une longue veste light en blanc, un body et un fuseau noir, ne cessait de prononcer le mot Mawazine en entamant son concert en compagnie de danseurs par «Cake Birthday», «What’s My Name?» et «Diamonds».

Après avoir interprété ces chansons, l’artiste à la chevelure blonde n’a pas camouflé sa joie de voir ses fans arborant des posters dotés de ses photos en indiquant : «I miss you Morocco !». Quelques instants après, Rihanna, à la voix forte, quitte la scène pour la regagner après s’être débarrassée de sa veste blanche en laissant voir un ventre nu. De quoi faire un show chaud sur scène en présentant «One love » et un back-up de son répertoire en remontant à «Where have you been» et «Umbrella » entre autres.

L’artiste, qui entame à partir du Maroc sa tournée Diamonds World, a également fait le bonheur de son public quand elle est descendue de la scène pour le saluer en interprétant «We Found Love». De quoi permettre à ses fans, qui dansaient et chantaient en chœur, de garder de beaux souvenirs de son spectacle au Maroc !  Bien avant le concert de Rihanna, le festival s’est officiellement ouvert au théâtre national Mohammed V en présence de plusieurs personnalités. Cet espace a été marqué par la performance de George Benson qui a également donné un concert le lendemain samedi dans le même endroit.

La soirée du vendredi a également été marquée par les concerts du Libanais Walid Toufic sur la scène Nahda et, entre autres, des troupes marocaines Ghiwan Salwan, Jil Ghiwan Jalal et Siham sur la scène de Salé.

Mawazine Rythmes du Monde, c’est aussi des créations. Cette année, les initiateurs ont programmé, sur la scène Chellah, «la route musicale de la soie». Samedi, c’est l’ensemble Dragon en provenance de la Chine qui a ouvert le bal. En tous cas, le festival veille à satisfaire tous les goûts, il suffit d’être éclectique !

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *