Festival Mawazine Rythmes du Monde : Tamer Hosny et Hoda Saad égayeront la 12ème édition

Festival Mawazine Rythmes du Monde : Tamer Hosny et Hoda Saad égayeront la 12ème édition

Après avoir enflammé la scène Nahda à Rabat en 2010, la star égyptienne, Tamer Hosny, y sera de retour, samedi 1er juin, pour clôturer en grande pompe la 12ème édition du festival Mawazine Rythmes du Monde qui se tiendra du 24 mai au 1er juin. L’annonce a été faite par l’association Maroc Cultures, initiatrice de l’événement. Cette fois-ci, le chanteur préféré des Marocaines émerveillera ses fans par ses dernières productions et un show sons et lumières époustouflant. Déjà après son dernier concert au Maroc, il a lancé l’album «Elly gay ahla» en 2011 qui a remporté un grand succès aux côtés de «Ekhtart Sah» produit en 2010. Quant à l’année 2012, Tamer Hosny l’a marquée par la célébration de son mariage avec la jeune artiste marocaine, Bassma Boussil, ancienne candidate dans l’émission de télé-réalité «Star Academy».
Outre la chanson, Tamer Hosny s’est également lancé dans le cinéma en interprétant des premiers rôles dans «Omar & Salma» en 2007, «Captin Hima» en 2008 et «Omar & Salma 2» en 2009. De quoi drainer plus de fans !
Bien avant ce chanteur, l’étoile montante au Maroc, Hoda Saad, brillera à son tour le 31 mai, sur la même scène. Sa participation est prévue, selon les initiateurs, en réponse «à la tradition du festival de programmer un artiste marocain sur la scène orientale Nahda». Une bonne occasion pour partager ses nouveautés musicales avec son public.
A vrai dire, Hoda Saad n’est plus à présenter puisqu’elle s’est frayé un parcours réussi. En 1988, elle participe à l’émission de musique-réalité «Noujoum Al Ghad» sur la chaîne 2M où elle est classée troisième. Par la suite, cette chanteuse s’est rendue en Suisse, à Genève, pour intégrer l’Institut supérieur de musique où elle acquiert les bases de la musique occidentale. En 2008, elle participe au concours musical TV (X Factor Liban), mais elle est prématurément éliminée. Ce qui n’a pas empêché de lui attirer les grâces de la chaîne musicale panarabe Rotana et de son président Salim El Hindi. Rotana en fait ainsi une de ses égéries et produit en 2009 son premier single puis le premier album «Irtaht», dont les textes et la musique ont été composés par Hoda elle-même. Elle a également chanté en duo avec le chanteur irakien Maged El Mohandes pour la chanson «Âla Bali Habibi» et avec le groupe marocain Azzar pour le titre «Wow bladi». Son deuxième album «Tayr El Hob», sorti en 2011 (produit par Rotana), a connu un franc succès, il comporte diverses chansons en langues égyptienne et libanaise ainsi que des chansons en dialecte marocain.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *