Festival M’Hamid El Ghizlane : à la découverte des musiques du désert

Festival M’Hamid El Ghizlane : à la découverte des musiques du désert

Inauguré par Mustapha El Ktiri, Haut commissaire aux anciens résistants et anciens membres de l’armée de libération et Lahcen  Aghjdam, gouverneur de la province de Zagora, ce rendez-vous artistique s’est caractérisé par une synergie de la volonté collective de la population de sud de Royaume d’exporter la culture sahraouie à travers la musique. Au menu de ce festival, qui se distingue par sa richesse et sa diversité, figuraient des expositions commémorant la visite historique de Sa Majesté MohammedV à M’Hamid El Ghizlane en 1958, de nombreuses activités sportives (course de dromadaire), culturelles (dédicaces et gastronomies) et écologiques (désensablement d’un village).
Les  soirées à auxquelles ont pris part des touristes et invités venus spécialement pour le festival Taragalte, étaient marquées par une forte présence de troupes locales arabes et berbères comme Chamra, Guedra, Lekrab et Bounou, ainsi qu’une troupe populaire congolaise et le groupe musical de la chanteuse mauritanienne Alia Bent Lmeddah, Rgabi et Bounou de M’hamid El Ghizlane, Guedra de Guelmim, Ahwach d’Ouarzazate, Rokba de Zagora, Hassani de Laâyoune et Herma de Tata. Le moment le plus fort de ce festival d’une très grande envergure était la soirée de clôture. Le groupe Tinariwen y a fait vibrer le public avec sa musique issue de la culture Touareg  en invitant l’audience  à un voyage chez les Touaregs de l’Afrique.  «Le festival a réussi à drainer un public nombreux. M’Hamid El Ghizlane a vécu un moment historique à travers cet événement qui s’érigera en une rencontre culturelle annuelle reliant le passé de nos ancêtres avec notre monde actuel et qui donne une image d’échange entre le Nord et le Sud», a déclaré à l’ALM El Hassan Naamani, opérateur touristique, gérant de l’Auberge Hamada de Draa à M’Hamid El Ghizlane où la majorité des festivaliers se sont installés. Tout au long des journées du festival, le séjour s’est déroulé en parfaite harmonie avec l’environnement naturel et dans le cadre du respect du désert.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *