Festival Moonfest : Et de quatre au lac de Lalla Takerkoust à Marrakech

Festival Moonfest : Et de quatre au lac de Lalla
Takerkoust à Marrakech

Le Festival Moonfest de nouveau en marche ! La quatrième édition du Festival Moonfest Takerkoust se déroulera du 30 septembre au 2 octobre au lac de Lalla Takerkoust, à trente kilomètres de Marrakech, région qui relève de la province d’Al Haouz. Cette manifestation musicale, culturelle et environnementale, nichée au cœur de la nature, se veut un hommage à l’identité régionale et à l’engagement citoyen. «On garde toujours nos objectifs d’esprit éco-citoyen, afin de partager le rayonnement du patrimoine culturel et environnemental de la région», explique Sofia Alami, directrice du festival. Le «premier festival propre» du Maroc devient pour quelques jours la représentation d’un carrefour des cultures et des civilisations. «Le Festival Moonfest, outre le volet environnemental et social, est un espace de rencontre entre l’urbain et le rural», déclare-t-elle. Cette année, de nombreuses activités se déclinent autour des concerts gratuits, d’actions de sensibilisation à caractère social, environnemental et culturel.  Au programme : un volet musical varié est au rendez-vous de 18h30 à minuit, entre rock et musiques berbères. «Ce mélange des genres s’inscrit toujours dans notre ambition de rencontres, qui est cette année à consonance rock», déclare Sofia Alami.
L’occasion pour les festivaliers de participer à des mix originaux avec notamment la fusion entre le musicien-poète Rouicha et le guitariste aux influences rock Justin Adams ou encore le groupe Hoba Hoba Spirit. Pour le côté «vert», ce Woodstock à la maghrébine organise plusieurs activités dans la journée, comme le nettoyage du littoral ou, nouveauté du festival, le lancement du projet «un habitant, un arbre». Il s’agit d’un projet de reboisement initié en partenariat avec l’Office des eaux et forêts marocain consistant à la plantation d’arbres afin de contrer les problèmes de déforestation dans la région. «On va plus loin cette année avec cet accord de reboisement, qui se déroulera sur cinq ans. Au total 150 plants seront plantés», se félicite Sofia Alami. Mais le festival Moonfest c’est aussi un volet social avec le projet «un livre = un festivalier», qui récolte des livres donnés par les participants afin d’approvisionner les bibliothèques des écoles environnantes dans le cadre du programme d’alphabétisation des femmes rurales. Côté loisirs et découverte, une conférence pour alerter les enfants sur le recyclage ainsi qu’une veille astronomique, une visite archéologique, des ateliers de sculptures à partir de déchets recyclés, un cours de yoga ou encore un concours de cuisine traditionnelle seront proposés tout au long du festival. Au total, près de 15.000 festivaliers sont attendus pendant ces quelques jours. Un village de bivouacs d’une capacité de 400 lits a été dressé en plus de la scène en plein air et d’une plage privée. Deux formules sont proposées : le bivouac tout confort avec tente berbère à 2000 DH pour 3 jours et deux nuits ou un emplacement camping, pour les plus téméraires, à 300 DH. Le festival Moonfest est surtout l’occasion de passer du bon temps et de s’ouvrir à la nature dans une ambiance «bon enfant et peace» comme délivre Sofia Alami dans un sourire. Avis aux entendeurs…

  Charlotte Cortes
Journaliste stagiaire

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *