Festival national du film de Tanger : hommage posthume à Mohamed Saïd Afifi

Festival national du film de Tanger : hommage posthume
à Mohamed Saïd Afifi

Le coup d’envoi de la 11ème édition du Festival national du film a été donné, samedi soir. La cérémonie d’ouverture de cette manifestation cinématographique s’est distinguée par l’hommage rendu à Mohamed Saïd Afifi. A cet effet, la programmation de cette soirée inaugurale a comporté la projection du film «Elle est diabétique …2» de son réalisateur Hakim Noury et où le défunt interprète le beau personnage de Moulay Mehdi. «Mohamed Saïd Afifi demeure une grande icône du cinéma. C’est un grand homme de théâtre, il a initié beaucoup de jeunes à cet art», a précisé Hakim Noury. Et de faire remarquer que «le défunt a joué dans ce film d’ouverture de cette édition l’un de ses beaux rôles au cinéma. C’est un rôle de composition très difficile que j’avais écrit pour lui». Comédien et dramaturge, Mohamed Saïd Afifi est décédé en 2009 à l’âge de 76 ans. Il a enrichi le théâtre marocain par ses œuvres et s’est investi dans la formation des jeunes qu’il initiait à l’amour des planches. Il a participé aussi bien dans les productions cinématographiques nationales qu’internationales. Les cinéphiles marocains gardent dans leur mémoire les beaux rôles qu’il a interprétés dans plusieurs films dont «Mirage» d’Ahmed Bouanani, «A la recherche du mari de ma femme», de Mohamed Abderrahman Tazi, «Mille mois», de Faouzi Bensaïdi et «La beauté éparpillée» de Lahcen Zinoun. Les organisateurs ont tenu à rappeler, lors de cette soirée, que cette 11ème édition est riche en activités avec quinze longs-métrages et autant de courts-métrages en compétition. «Ce qu’il y a de plus important dans ce festival, c’est le fait qu’il se tienne à la même date et au même endroit que les précédentes éditions. Il respecte notre engagement de présenter une belle production de quinze films en compétition qui va bientôt atteindre vingt films», a indiqué le directeur du Centre cinématographique marocain (CCM), Noureddine Sail. De son côté, le maire de Tanger, Samir Abdelmoula, a souligné l’importance de ce festival et a fait part de «la réhabilitation et restauration des anciens cinémas de la ville dont le cinéma Alcazar».
Cette soirée d’ouverture a été clôturée par la présentation des membres des deux jurys des films de longs et courts-métrages en lice. Présidé par le cinéaste ivoirien Timité Bassori, le jury de la compétition longs- métrages est composé de sept membres. Alors que le jury de la compétition courts- métrages est présidé par Martine Zevort, chef monteuse et enseignante à l’École supérieure des arts visuels (ESAV) de Marrakech. Elle est accompagnée par quatre autres membres. La programmation de cette 11ème édition comporte d’autres activités, notamment des rencontres autour des films en compétition et des conférences de presse. Outre Mohamed Saïd Afifi, d’autres hommages seront rendus notamment à l’écrivain et poète, feu Abdelkebir Khatibi, à l’actrice Amina Rachid, à l’acteur Abdelkader Moutaâ et Latifa Souihli, monteuse et maquilleuse.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *