Festival national du film de Tanger : La cinéaste maroco-irakienne Tala Hadid décroche le Grand prix

Festival national du film de Tanger : La cinéaste maroco-irakienne Tala Hadid décroche le Grand prix

Le 16ème Festival national du film de Tanger a clôturé, samedi 28 février, ses travaux par la cérémonie de remise des prix. Selon Mustapha El Khalfi, ministre de la communication, porte-parole du gouvernement, cette édition a constitué une occasion pour faire une évaluation sur la production cinématographique au Maroc. Elle a aidé les professionnels «de mettre le doigt sur les différentes problématiques auxquelles ils doivent faire face. Et ce, en vue d’améliorer la compétitivité du cinéma marocain», a-t-il souligné.
Présidé par le romancier et critique littéraire Mohamed Berrada, le jury a délivré, lors de cette soirée, le palmarès 2015 dans la catégorie long-métrage. Les membres dudit jury avaient visionné, auparavant, et pendant plus d’une semaine, 15 films, dont le documentaire «Rif 58-59» de Tarik El Idrissi. 

Le Grand prix du long-métrage est revenu à Tala Hadid pour son film «La Nuit entr’ouverte». «Ce prix représente, pour moi, une réelle motivation pour continuer d’aller de l’avant», a affirmé cette cinéaste maroco-irakienne. Produit en 2014, arrachée des montagnes de l’Atlas où elle a grandi pour être vendue, Aïcha tombe entre les mains d’Abbas, un délinquant minable, et de son amie Nadia. Ensemble, ils font la connaissance de Zakaria, un écrivain maroco-irakien, qui a tout quitté pour partir à la recherche de son frère disparu. Ils décident, tous les quatre, d’entreprendre un long voyage qui va les emmener à travers le Maroc, à Istanbul, dans les plaines du Kurdistan, et au-delà. Tala Hadid s’est vu aussi attribuer, au cours de cette soirée, le prix de l’Association marocaine des critiques de cinéma pour son même film «La Nuit entr’ouverte». Celui du premier personnage féminin a été décerné à Amal Al Atrach pour son rôle dans «Dallas» de Mohamed Ali Mejboud. Le prix du meilleur rôle masculin a été remis à Aziz Dadass pour sa participation à ce même long-métrage. Alors que celui du deuxième personnage féminin a été attribué à Houda Rihani pour son rôle dans «Aïda». Ce même film a réussi à obtenir ceux de l’image et du montage.

Quant au prix de la première œuvre, il a été remporté par Yassine Fennane grâce à son  long-métrage «Karyan Bollywood». Le comédien  Adil Aba Tourab a réussi à décrocher le prix du second rôle masculin à travers sa participation à ce même film. Concernant «L’orchestre des aveugles» de  Mohamed Mouftakir, ce long-métrage s’est vu attribuer ceux de la réalisation et de la musique originale. Tandis que «La moitié du ciel» d’Abelkader Lagtaâ et «Chaïbia» de Youssef Britel ont obtenu les deux prix du scénario et du son. Présidés par le journaliste, scénariste et romancier Mohamed Laroussi, les membres du jury de court-métrage ont décerné le Grand prix et celui du scénario à «Les poissons du désert» d’Alaa Eddine Aljem. Quant au prix spécial du jury, il est allé à «Le voyage dans la boîte» d’Amine Sabir.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *