Festival national du film de Tanger : La légende d Isli et Tislit ressuscitée

Festival national du film de Tanger  : La légende d Isli et Tislit ressuscitée

«Vaine tentative de définir l’amour» de Hakim Belabbès est un mélange entre fiction et documentaire autour de l’histoire de ces deux célèbres amoureux berbères. Bien qu’il ait découvert la région d’Imilchil il y a bien longtemps, le réalisateur a voulu, lors du tournage de son nouveau film, y aller en explorateur sur les traces d’Isli et Tislit. Fasciné depuis son enfance par cette légende, «j’ai toujours rêvé de faire un film sur l’histoire mythique d’Isli et Tislit», a affirmé Hakim Belabbès, lors d’une conférence de presse organisée, lundi 4 février, dans le cadre du 14ème Festival national du film de Tanger.
En plus des deux jeunes acteurs Zineb et Hamza, il invite les habitants de la région à prendre part à ce long-métrage. «Le film est un questionnement aux habitants», a précisé Hakim Belabbès. Par ailleurs, Zineb et Hamza sont censés interpréter les deux célèbres amoureux, dont les prénoms amazighs d’Isli et Tislit veulent dire respectivement le fiancé et la fiancée.
Il est à noter que le célèbre moussem des fiançailles d’Imilchil est organisé chaque année en commémoration des deux amoureux légendaires de la région. Qu’elle soit fausse ou vraie, l’histoire d’amour d’Isli et Tislit continue de faire rêver les jeunes et d’être prise en exemple aux niveaux local, régional ou national. Zineb et Hamza essaient de ressusciter l’âme de ces deux amoureux légendaires en faisant parler les habitants de la région. La légende dit qu’Isli et Tislit n’ont pas pu supporter l’opposition de leurs familles respectives à leur mariage. Les deux amoureux se sont mis à pleurer jusqu’à ce que leurs larmes se transformèrent en deux lacs portant depuis leurs noms. Le réalisateur essaie aussi de faire parler des habitants de la région de leur expérience personnelle dans l’amour. Certains villageois ont avoué avoir pleuré à cause d’une déception amoureuse ou de la perte d’un proche. Bref, le film fait montrer au fur et à mesure que les habitants, quel que soit leur âge, ont hérité la simplicité et le romantisme de leurs aïeux influencés par cette légende.
Le public sera fasciné par la simplicité et le sens d’humour des villageois dont le berger, qui quitte son village pour aller travailler dans la ville. Mais de retour au bercail, il trouve que sa bien-aimée s’est mariée avec un autre. En plus de la beauté de la région, le film mettra ainsi en valeur tout au long de ses 90 minutes la bonté et le sens de l’humour des villageois face aux difficultés de la vie.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *