Festival national du film de Tanger : «Pégase» de Mohamed Mouftakir remporte le Grand prix

Festival national du film de Tanger : «Pégase» de Mohamed Mouftakir remporte le Grand prix

Le cinéma Roxy à Tanger a abrité, samedi 30 janvier, la cérémonie de clôture du 11ème Festival national du film de Tanger. Comme chaque année, le palmarès 2010 a fait des heureux mais aussi des déçus parmi les artistes, les producteurs et les réalisateurs participant à cette compétition. Présidé par le cinéaste ivoirien Timité Bassori, le jury de la compétition du long- métrage «a constaté au cours de cette manifestation le dynamisme du cinéma marocain. Les quinze films en compétition prévoient un cinéma fort au Maroc», a indiqué M. Bassori.  Le Grand prix du long- métrage a été décerné au film «Pégase» de Mohamed Mouftakir. Ce film raconte l’histoire de Zineb qui travaille dans un asile psychiatrique et ayant pour mission de faire parler « une jeune patiente terrorisée mais non coopérante». «Ce prix me rend encore la responsabilité lourde, ce qui m’encouragera à mieux faire», a dit Mohamed Mouftakir. Le film «Pégase» est le premier long- métrage de Mohamed Mouftakir, qui avait auparavant réalisé trois courts- métrages. «Pégase» a remporté quatre autres récompenses notamment la mention spéciale, le prix de l’image (Xavier Castro), le prix du son (Taoufik Mekraz), le prix de la musique originale (Wolfgang Funk). Les actrices Majdouline Drissi et Saâdia Ladib qui interprètent les deux principaux rôles dans ce film ont remporté ex aequo le prix du premier rôle féminin. Alors que le film «Fissures » de Hicham Ayouch a remporté trois récompenses : le prix de la première œuvre, le prix du montage (Frank Pairaud et Khaled Salem) et le prix du deuxième rôle masculin (Noureddine Denoul). De même, le film «Les oubliés de l’histoire» de Hassan Benjelloun a raflé trois prix. Il s’agit particulièrement du prix du scénario qui a été attribué au réalisateur du film. Alors que le prix du premier rôle masculin a été décerné à Amine Naji pour son rôle d’Azouz dans ce film. La grande actrice Naïma Lamcherki y a décroché le prix du deuxième rôle féminin. Alors que le long- métrage «Destins croisés» de Driss Chouika a remporté le prix spécial du jury. Concernant les courts-métrages, cette édition a été l’occasion de présenter aussi quinze films en compétition. Le Grand prix a été décerné à la cinéaste Samia Charkioui pour son film «Fatma». Tandis que le prix du scénario a été octroyé à la réalisatrice Jihane El Bahhar pour son film «L’âme perdue». Notons que la dernière journée de ce festival s’est distinguée par l’hommage posthume rendu à l’écrivain et poète Abdelkébir Khatibi. La journée de clôture a été également marquée par la signature d’un accord entre le ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement, Khaled Naciri et le directeur du Centre cinématographique marocain (CCM), Noureddine Sail. Ce contrat- programme «porte sur la création d’un cadre institutionnel approprié afin de promouvoir le cinéma marocain et renforcer ses acquis», a souligné M. Naciri.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *