Festival Tanger sans frontières : La musique gitano-andalouse en clôture

Festival Tanger sans frontières : La musique gitano-andalouse en clôture

Le rideau est tombé, vendredi 30 septembre, sur la septième édition du festival Tanger sans frontières. Organisées par l’Association Tanger Médi-Atlantique en partenariat avec la délégation de la culture et l’Institut Cervantès de Tanger, les activités de ce festival se sont clôturées en beauté par un concert du groupe gitano-andalou «La Hoguera». Celui-ci a réussi à faire vibrer un public venu nombreux assister à cette grande soirée tenue aux prestigieux jardins de la délégation de la culture. Créé il y a six ans à Cadix su sud de l’Espane, ce groupe qui s’est produit pour la première fois au Maroc en particulier à Tanger y a présenté, entre autres, un mélange des musiques gitano-andalouses, latines et africaines. Comme c’était le cas au fil des précédentes éditions, les travaux de ce septième festival se sont distingués par une forte participation des artistes locaux. La soirée inaugurale de cette manifestation de cinq jours a été animée par la gagnante du deuxième concours de la chanson marocaine Tanger 2010, à savoir l’artiste Yousra Agdour. La jeune chanteuse tangéroise a chanté pour la première fois, au cours de cette soirée, sa nouvelle chanson «Weld bladi» (Le fils de mon pays), dont le texte est écrit et composé par le jeune musicien Youness Fakhar. Elle a interprété, pendant ce concert, quelques morceaux du répertoire arabe classique et marocain pour séduire son public. Par ailleurs, la programmation de ce septième festival a comporté d’autres soirées animées par d’autres artistes locaux tels que le chanteur tangérois Mohamed Bakkali, et les membres du groupe local Al Boughaz, présidé par la musicienne Hind Boulkheir. Outre les soirées musicales, la programmation de cette manifestation a comporté des expositions dont celle de l’artiste- peintre tangéroise Hanae Sabir. Celle- ci a pris part aussi aux ateliers de peinture murale organisés dans les jardins de la délégation de la culture. La jeune Hanae Sabir a réussi ainsi à faire connaître, à travers sa participation à ce festival, son style original aussi bien dans la peinture qu’au niveau d’autres moyens d’expression tels que les installations artistiques. Cette septième édition s’est distinguée aussi par l’organisation des ateliers à proximité de l’ancien marché de la rue de Fès en plein centre-ville.
Notons que le festival Tanger sans frontières 2011 a connu la programmation d’une table ronde sous le thème «La culture dans les jardins des arts et les arts des jardins», qui a réuni plusieurs personnalités littéraires dont Imerto Patsi, Abderrahman El Marzouki et Rachid Amahjour. Le programme du septième festival a comporté aussi la présentation d’une pièce de théâtre intitulée «Onze minutes» et mise en scène par Hamza Boulaiz. Et parmi les activités programmées à cette édition figuraient également des présentations et signatures des livres auxquels ont pris part des écrivains et poètes dont Hassan Birech et Bilal Douass.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *