Festival «Théâtre et Culture» : Une 5ème édition sous le signe de la tolérance

Festival «Théâtre et Culture» : Une 5ème édition sous le signe de la tolérance

Tout au long de dix jours, la tolérance se déclinera à l’infini. C’est donc par le théâtre que la Fondation des arts vivants a décidé de fêter cet acte à travers la 5ème édition «Théâtre et Culture».
Prévue du 9 au 19 avril 2013, cette manifestation se déroulera à Casablanca, Rabat et El Jadida. Elle poussera le spectateur à la réflexion et abordera des problématiques sociétales d’actualité, autour du corps, de la question du genre et de la liberté d’expression. De ce fait, plusieurs troupes de la scène nationale et internationale sont invitées à partager leurs visions sous la forme de spectacles aussi différents et riches les uns que les autres. «Ce festival ambitionne de réhabiliter le théâtre au sein de la société, de populariser sa pratique et d’en faire un carrefour des expressions multiculturelles qui participent à rendre le Maroc vivant», expliquent les organisateurs. Du théâtre, au chant, en survolant la danse ou encore la musique et le cinéma, cette édition promet d’être généreuse et diversifiée. Au programme, douze spectacles vivants «Théâtre, Musique, Danse», huit représentations théâtrales, trois spectacles de danse, un spectacle de musique, des ateliers animés par les compagnies invitées, un colloque international et plus de dix tables rondes. Côté théâtre, à l’affiche la pièce de théâtre «Hadda» signée la compagnie Dabateatr.
Prévu le 12 avril au complexe culturel d’Anfa de Casablanca, ce spectacle illustre l’histoire d’une femme violée, torturée mais aimée aussi. Le théâtre Touria Sekkat arbitera le 13 avril la présentation de la pièce de théâtre «Sabra». Ce spectacle qui veut dire «celle qui prend son mal en patience» est mis en scène par la Tunisienne Meriam Bousselmi en coproduction avec la compagnie «Theater an der Ruhr». Mêlant théâtre, poésie, slam, danse et musique, les «Exercices de la tolérance» seront interprétés par la compagnie «Nous jouons pour les arts» d’après les textes d’Abdellatif Lâabi. Ces spectacles seront programmés le dimanche 14 avril au complexe culturel Anfa. Par ailleurs, le volet musical prévoit le concert du chanteur Jamal Nouman le mardi 16 avril au complexe culturel d’Anfa.
Pour mieux interpeller le spectateur, des tables rondes intitulées «Les rencontres du lendemain» seront programmées tous les jours au café de la Ligue arabe. Autour d’un café, les participants pourront débattre des différents sujets abordés dans les pièces de théâtre vues la veille.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *