«Fez Gathering» : Un débat autour du rôle de l’art en temps de crise

«Fez Gathering» : Un débat autour du rôle de l’art en temps de crise

Des artistes venus du monde entier présents à la 2ème édition

Cette édition accueille l’Allemagne comme invitée d’honneur. Une dizaine d’artistes allemands sont invités à exposer leurs créations en compagnie des artistes marocains.

Autour du thème «L’art en temps de crise», des artistes venus du monde entier se rencontrent dans la ville de Fès pour la seconde édition de «Fez Gathering», prévue du 12 au 14 janvier. Il s’agit d’une manifestation dirigée par le photographe Omar Chennafi et le commissaire d’exposition Pascual Jorden. Elle rassemblera différentes disciplines artistiques et une trentaine d’artistes nationaux et internationaux pour discuter d’une thématique qui se voit au centre de l’actualité de notre monde d’aujourd’hui. «Chaque artiste présente sa vision et son regard sur la crise. Le choix de ce sujet reflète l’intérêt considérable de la communauté artistique internationale à la condition du monde post-moderne, ainsi que les différentes crises et défis que nos sociétés sont en train de subir. La question de la crise sera appréhendée dans les tables rondes qui feront une partie majeure de l’événement, notamment la notion de l’engagement artistique contre l’extrémisme religieux», souligne à ce sujet Omar Chennafi. En effet, cette édition accueille l’Allemagne comme invitée d’honneur. Une dizaine d’artistes allemands sont invités à exposer leurs créations en compagnie des artistes marocains qui feront partie de cette manifestation artistique.

Dans ce cadre, le programme comprend des présentations-panels. «Il y aura quatre panels académiques et artistiques débattant du rôle de l’art en temps de crise, les façons dont l’art est produit et consommé et comment l’art peut être un pont entre deux cultures. Il y aura deux panels par jour». Au programme également, une exposition collective. Celle-ci sera dirigée par Pascual Jordan et Evi Blink. Elle sera dédiée à des artistes rassemblant le temps d’un week-end des œuvres d’art contemporain, de photographies et documentaires réalisés par 14 artistes invités. On retrouve notamment le pluridisciplinaire Mohamed Thara, la sculptrice et peintre Caroline le Méhauté et le monteur vidéo Luca Carboni. Michael Grieve (photographe britannique), Courtney Erwin (experte en droit international et en droits humanitaires et religieux) et Neil Vand der Liden (agent artistique) seront aussi de la partie. Le programme prévoit également des conférences s’articulant autour de deux thèmes principaux : «L’art dans l’éducation» et «Art, Islam et extrémisme». Fez Gathering attribue une importance toute particulière à la situation géographique de l’événement : «L’emplacement de Fès est un symbole de fusion entre la culture et l’intellect, en créant un pont entre l’Est et l’Ouest, entre le monde islamique et l’Europe. Ainsi l’événement aura un impact très considérable sur la scène culturelle de Fès, notamment dans la reconstitution de l’image patrimoniale de la ville de Fès sur l’échelle nationale et internationale», conclut le directeur de Fez Gathering.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *