Fiche pratique : A lire cette semaine

Harry Potter et l’Ordre du Phénix
Les quatre premiers tomes des aventures du jeune sorcier à lunettes se sont envolés aussi rapidement que le vif d’or dans une partie de quidditch ! Harry Potter et l’Ordre du Phénix ne fera pas exception. La magie en revient encore à la plume vive de Joanne K. Rowling, mais également, cette fois, au tourbillon de difficultés dans lequel est happé Harry adolescent.
 Harry vient de passer un autre pénible été chez son oncle et sa tante, sans nouvelles de ses amis ni du monde de la magie. Autrefois admis en héros à l’école des sorciers, il y est accueilli plutôt tièdement en cette cinquième année. C’est que le ministère de la Magie ne veut plus rien entendre des prétendues menaces de mort qui planent sur Harry Potter. Mandée pour effacer le souvenir de Voldemort des couloirs de l’école, une nouvelle enseignante en profite dès lors pour rendre la vie dure à Harry et semer la zizanie parmi les grands et les petits sorciers. Chassé de l’équipe de quidditch et ridiculisé par le ministère de la Magie, Harry doit également combattre les images que parvient à immiscer dans son cerveau Lord Voldemort, bel et bien vivant et plus menaçant que jamais. Et pour couronner le tout, voilà que Harry se retrouve affligé d’une timidité qui le transforme en poireau devant la belle Cho Chang.   Plaçant son jeune héros dans une position impossible, entre un gouvernement de la magie incompétent et une école impuissante, J. K. Rowling réussit un portrait saisissant de l’adolescence. Harry Potter et l’Ordre du Phénix exprime ainsi cette tragique vérité : chaque être est seul, mais il possède en lui des ressources illimitées…

J-K Rowling, Jean-François Ménard (Traduction), Harry Potter, tome 5 : Harry Potter et l’Ordre du Phénix, Editions Gallimard, avril 2005, 1035 pages


Le Temple des Vents
"L’incendie viendra avec la lune rouge. Celui qui est lié à l’épée verra mourir les siens. " Ainsi commence la prophétie qui se referme, tel un piège mortel, sur Richard et Kahlan. L’Epée de Vérité en main, Richard Rahl a combattu la mort en personne et secouru le peuple de D’Hara.
Mais à présent l’empereur Jagang, puissant jusqu’à la démence, lui oppose un ennemi insaisissable : une horrible maladie, un fléau qui déferle inexorablement sur le pays et frappe des milliers de victimes innocentes, à commencer par les enfants.
Pour étouffer les flammes de l’enfer, Richard doit chercher un remède dans le vent… mais il est pris entre deux feux, car selon la fatale prophétie, il devra perdre la femme qu’il voulait épouser, ou sa propre vie.
Dans ce combat, Richard et Kahlan vont tout risquer, y compris leur amour, pour mettre au jour la source du fléau : une magie enfermée depuis trois mille ans dans le Temple des Vents… Mais sur ce chemin, la foudre le frappera, car sa bien-aimée le trahira dans son sang. Ainsi parle la prophétie.

Terry Goodkind, Jean-Claude Mallé (Traduction), L’Epée de Vérité, Tome 4 : Le Temple des Vents, Bragelonne, juin 2005, 604 pages


L’Assassin royal : Le dragon des glaces
La narcheska Elliania, des îles d’Outre-mer, a lancé au prince Devoir un défi : il doit lui rapporter la tête du dragon Glasfeu s’il veut l’épouser. Il lui faut donc se rendre sur l’île d’Aslevjal où se trouve le monstre, prisonnier de la glace. Mais le jeune homme a fort à faire pour convaincre les Outrîliens de le laisser partir. Après de longs pourparlers et des préparatifs à Castelcerf, le prince prend enfin la mer, accompagné de Fitz et d’Umbre. Hélas, à la suite des machinations de ce dernier pour l’empêcher de se joindre à eux, le fou, qui a prédit à Fitz sa mort à Aslevjal, demeure retenu dans les Six-Duchés. Lorsque le groupe aborde l’île et son glacier, il installe son campement sur le site où gît le dragon, dans un froid polaire, parmi des plaines de glace et de neige entrecoupées de fractures et de crevasses. Mais, au moment où on commence à creuser, des événements inquiétants surgissent, qui mettent en danger l’expédition. Pourquoi ? Qui en est à l’origine ?

Robin Hobb, A Mousnier-Lompré (Traduction),
L’Assassin royal, Tome 11 : Le dragon des glaces,
Pygmalion, mars 2005, 342 pages


Le Sabre noir
Comment aider Callista, la femme, qu’il aime, à recouvrer ses pouvoirs de Jedi ? Luke retourne à Tatooine, sa planète natale, pour poser la question à Obi-Wan Kenobi, son défunt mentor.
Il y est attendu par des nouvelles très inquiétantes : les Hutts, ces criminels galactiques, reconstruisent, sous le nom de Sabre Noir, le superlaser de feu l’Étoile Noire. Durg le Hutt aura en mains le pouvoir d’anéantir une planète ? Et les Impériaux survivants ne sont pas loin. Luke les affronte au dernier moment – juste quand le côté obscur de la Force déploie un maximum de tentations…

Kevin-J Anderson, Michel Demuth (Traduction),
Star Wars, tome 24 : Le Sabre noir, Fleuve Noir,
septembre 2004, 408 pages


La planète du crépuscule
Sur la planète Nam Chorios, les Thérans empêchent les vaisseaux étrangers d’atterrir.
Seti Ashgad, chef du parti rationaliste local, qui prêche la liberté du commerce, invite Leia à un rendez-vous secret.
Las ! C’est pour la kidnapper : Seti est secrètement allié aux impériaux.
Pendant ce temps, une peste se déclare dans les vaisseaux qui ont amené la princesse ; les seuls rescapés – C3P0 et R2D2, les droïds – se lancent dans une course à travers l’espace pour alerter la Nouvelle République. Mais la peste est causée par les insectes mutants qui sont au pouvoir de, Seti…

Barbara Hambly, Jean-Marc Toussaint (Traduction), La planète du crépuscule, Fleuve Noir, novembre 2004, 436 pages

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *