FNAP : Les cadences du coeur

FNAP : Les cadences du coeur

La cérémonie inaugurale du festival placée cette année sous le signe de l’innovation, de la modernité et de l’authenticité, mais aussi de la valorisation du patrimoine national, s’est délocalisée pour la première fois depuis le Palais Badii vers le site fabuleux de la Menara, dans un décor inédit où l’assistance a admiré la chorégraphie moderne, le mariage du son et des lumières (les jeux du jet d’eau, la projection sur la vapeur d’eau).
«C’est une très grande satisfaction. Un spectacle exceptionnel d’une part en tenant compte de la tradition et de la culture et également en l’adaptant à la modernité. Donc rallier la technologie à la tradition», a précisé Mr Mohamed Knidiri président du FNAP.
Le Festival national des arts populaires de Marrakech s’est ouvert à la fois à l’international par la participation de troupes des quatre continents (Guang Zhou de Chine, Ghazl Al Mahalla de l’Egypte, Show-Man de la Côte d’Ivoire, le groupe de Flamenco Tito Losada de Madrid, The Peace Project des USA, Jwo and The rythms of Rai de la Hollande, Oumayya de la Syrie et le groupe Tari de l’Indonésie), et aussi par l’invitation d’un pays d’honneur, à savoir le Sénégal. «Les raisons ayant motivé le choix du Sénégal sont d’abord les relations privilégiées entre les deux pays et la récente visite royale à Dakar», a ajouté Mr Knidiri. D’ailleurs le Sénégal est présent en force avec une grande exposition artistique, la participation des Frères Guissé, la troupe Jam Bugum de Kolack, qui vient de remporter le trophée du Festival International des arts et des cultures du Sénégal, le célèbre groupe Touré Kunda qui animera un concert en nocturne le samedi 10 juillet au Stade Harti. «le Sénégal est très honoré d’être l’invité de ce festival, lors de la cérémonie de l’ouverture, nous nous sommes rendu compte de beaucoup de similitudes entre la culture marocaine et culture sénégalaise.
Je crois que ce festival ne fait que montrer la bonne qualité des relations entre les deux nations. On a vécu des moments féeriques, inoubliables, la lune était au rendez-vous. C’est un spectacle grandiose, nous venons de voir le Maroc dans toute sa diversité», a affirmé Mme Safiatou N’Day Diop, ministre sénégalaise de la Culture.
En parallèle avec les soirées «les rythmes éternels» les responsables du FNAP ont prévu l’organisation des expositions d’Art plastique et d’art artisanal animées par les artistes et les artisans exposants, des colloques et séminaires sur les arts populaires avec la participation d’éminentes personnalités, chercheurs et acteurs en arts et cultures.
Tous ces programmes se tiendront à certains carrefours du centre-ville de Marrakech ( Théâtre Royal, Palais Bahia, Place Harti, Place Jamaâ-El-Fna, Esplanade de la Mamounia, Dar El Bacha et Barrage Lalla Takerkoust).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *