Foire internationale du livre de Lima : L’arabe dans la littérature latino-américaine en débat

Foire internationale du livre de Lima : L’arabe dans la littérature latino-américaine en débat

L’ambassadeur du Maroc au Pérou, Oumama Aouad, a animé, récemment, une conférence sur «La présence arabe dans la littérature latino-américaine», dans le cadre de la 16ème édition de la Foire internationale du livre de Lima (FILL), qui se déroule du 20 juillet au 2 août. La conférencière a dressé, devant un parterre d’intellectuels, d’universitaires et de diplomates, les différentes facettes du discours littéraire latino-américain sur la culture arabe, ainsi que les grandes étapes de son évolution chez différentes générations d’écrivains. Ainsi a-t-elle noté que l’image montrée par les auteurs du 19ème siècle à travers les récits de voyages au monde arabe, particulièrement au Maroc, était marquée par une vision plutôt orientaliste et romantique. Cette image, a-t-elle indiqué, a été approfondie par les autres générations d’auteurs, dont l’Argentin Jorge Luis Borges, qui ont entamé le dialogue interculturel entre la culture arabo-musulmane et celle de pays latino-américains particulièrement le Mexique, l’Argentine et le Pérou. Cette vision a été affinée par la présence d’immigrés arabes dans le sous-continent, notamment ceux qui se sont installés dans des pays comme l’Argentine, le Brésil ou la Colombie, a-t-elle expliqué. Elle a relevé que la littérature d’Almahjar a constitué un véritable pont culturel entre les deux mondes, rappelant que les écrivains appartenant à ce courant littéraire ont décrit, de manière détaillée, les difficultés d’adaptation à la langue et au climat des pays d’accueil.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *