Forum des cultures : Les femmes créent

Forum des cultures : Les femmes créent

Après avoir été inaugurée par la Grande exposition nationale des arts plastiques (GENAP), la cathédrale du Sacré-cœur à Casablanca est le havre d’une exposition de femmes. Devenue aujourd’hui, le forum des cultures, cette cathédrale abrite du 14 avril au 14 mai une exposition des femmes créatrices de la Méditerrannée. Cette exposition est la cinquième du genre. Lancée par le réseau international Femmes-art-Méditerrannée (FAM) et présidée par Aliki Moshis Gauguet, elle se veut un événement pour dévoiler les dernières créations des femmes artistes-peintres.
Chaque pays du pourtour méditerranéen accueille à tour de rôle cette exposition qui tient aujourd’hui sa cinquième édition.  Cette année, c’est au tour du Maroc d’être l’hôte des femmes créatrices de la Méditerranée qui se regroupent autour du thème des cultures solidaires. Une façon de partager les cultures et aussi les différents styles artistiques et picturaux. Inaugurée samedi dernier, cette exposition rassemble près de 53 artistes femmes, dont 25 sont marocaines et 28 étrangères. Parmi les pays participants figurent l’Espagne, la Croatie, le Kossovo, l’Italie, la Grèce, la Jordanie, la Palestine ainsi que l’Egypte. Chaque pays possède son pavillon où il expose ses œuvres et ses créations qui ont été sélectionnées au préalable par les membres du Jury. La commissaire de cette exposition, qui n’est autre que l’artiste marocaine Ahlam Lemseffer a déclaré que les tableaux ont été choisis selon des critères de qualité et en concertation avec le réseau FAM. Une opération qui a nécessité plus d’un an et demi de travail. «Cela fait presque un an et demi que nous travaillons sur cette exposition. Nous avons reçu des dossiers de plusieurs pays du bassin méditerrannéen». Et d’ajouter «nous avons un Jury constitué de 7 personnes qui a choisi les œuvres qui sont ici exposées selon des critères de qualité ».
A côté du facteur qualité, la commissaire de l’exposition n’a pas manqué de souligner que les candidates devaient avoir déjà auparavant participé dans plusieurs expositions à l’international. Mais organiser une exposition spécialement conçue uniquement pour les femmes n’allait-il pas contribuer à créer un clivage entre hommes et femmes ? Ahlam Lemseffer n’est pas de cet avis. « Cette exposition a été préparée par des hommes et des femmes, mais elle fait découvrir la créativité féminines», souligne cette même commissaire. Cette dernière déclare également que cette exposition se veut un moyen de transmettre un message de paix, de tolérance et de partage. La femme semble être le meilleur relais de ce message.
«C’est la femme qui transmet l’éducation aux enfants et par la même elle est l’architecte de la paix», conclut Ahlam Lemseffer. Dans ce même sillage, la présidente internationale de ce réseau FAM, fondé sous les auspices de l’UNESCO, Aliki Moshis-Gauguet pense également que cette exposition «est un appel au dialogue et à la compréhension entre les peuples, les civilisations et les religions». Un message que les participants de divers pays de la Méditerranée tentent de transmettre à travers leurs créations. Chacune des artistes présentes à cette exposition s’exprime à sa manière, tant par des tableaux figuratifs, abstraits ou aussi par des installations.
Le pavillon de la Grèce est celui qui a dévoilé le plus d’originalité à travers des installations. Tasses de café sur des supports en mabre, collages, patchworks, tant d’outils qui ont été mis en valeur à travers les œuvres par le biais du travail d’Emilia Bantouna ou de Dina Balona. Dans la partie marocaine, les artistes les plus connues de la scène artistique marocaine qui participent sont Khadija Tnana, Latifa Tijani, Mounia Touiss, Wafaa El Houdaibi, Meriem El Alj, Amina Benbouchta ainsi que Asmae Lahkim Bennani, et Karima Faouzi. S’ajoutent à ces noms, d’autres femmes artistes-peintres moins célèbres, mais qui se sont livrées à cet exercice de peinture laissant le jugement aux observateurs de la scène artistique et picturale marocaine.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *