Gad Elmaleh au palmarès des stars les mieux payées en France

Gad Elmaleh au palmarès des stars les mieux payées en France

Avec 1,93 million d’euros, l’humoriste marocain Gad Elmaleh occupe la 8ème place au palmarès annuel du journal français «Le Figaro» pour les stars les mieux payées du cinéma français, publié dans son édition de vendredi. Pour le film «Coco» (2009), Gad Elmaleh s’est payé 400.000 euros pour avoir écrit le scénario, 180.000 pour l’avoir réalisé et 1,5 million pour en avoir été l’acteur principal, révèle le quotidien. Le film, coproduit par l’artiste marocain, a atteint trois millions d’entrées, précise la publication. L’acteur français Jean Dujardin est en tête du palmarès avec un salaire de 4,4 millions d’euros pour 2009, suivi par ses compatriotes Dany Boon (3 millions d’euros) et Sophie Marceau (2,9 millions d’euros). Juif marocain, l’humoriste Gad Elmaleh a quitté à 17 ans son pays natal, le Maroc pour les grands froids du Québec. Il espère y réaliser, comme tous les jeunes de son âge, le grand rêve américain. Il passera quatre années à Montréal. En 1992, à l’âge de 22 ans, il a décidé d’aller à Paris, où il suit une formation artistique au Cours Florent pendant deux ans et demi. Il écrit en 1996 son premier one-man show à résonance autobiographique, «Décalages», qui remporte un joli succès, et tourne, la même année, son premier long métrage : «Salut cousin!». Par ailleurs, notre Gad a su aussi excellé dans des rôles dramatiques, comme en témoignent ses prestations dans «L’Homme est une femme comme les autres» ou « Train de vie ». Multipliant les apparitions sur grand écran, l’humoriste démontre également une grande facilité pour les rôles dramatiques. Devenu un acteur de tout premier plan, Gad Elmaleh retrouve les chemins des studios deux ans plus tard pour participer aux frasques de Gérard Depardieu dans la comédie «Olé» de Florence Quentin. Dans la foulée, il prête ses traits au célèbre François Pignon de Francis Veber pour «La doublure» en 2006. En 2007, on le retrouve également à l’affiche de «Comme ton père» aux côtés de Richard Berry dans son premier rôle dramatique. Fort de son expérience devant la caméra, Gad Elmaleh décide, après un détour par les planches, de passer le cap de la réalisation en adaptant au cinéma les aventures d’un autre-personnage vedette de ses one-man shows : «Coco», un businessman prêt à employer tous les moyens, même les plus farfelus, pour que son fils puisse bénéficier de la plus inoubliable des barmitsvas. En 2010, il s’écarte une nouvelle fois de ses rôles comiques pour se tourner vers un personnage dramatique dans le film historique «La rafle », dans lequel il interprète un père de famille juif pendant la rafle du Vélodrome d’hiver de 1942 où plus de 13.000 juifs ont été arrêtés par la police française. Il partage l’affiche avec, entres autres, Mélanie Laurent, Jean Reno et Sylvie Testud.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *