Grand Prix Atlas 2013 : Hommage à des auteurs et traducteurs de livres francophones

Grand Prix Atlas 2013 : Hommage à des auteurs et traducteurs de livres francophones

C’est l’un des rendez-vous les plus marquants de la vie culturelle marocaine. Créé il y a vingt ans par l’ambassade de France au Maroc pour promouvoir la création littéraire et éditoriale francophone au Maroc, le Grand Prix Atlas récompense les écrivains, artistes et intellectuels marocains et favorise aussi bien le roman, le livre d’art, les essais que le livre pour la jeunesse.

La remise de la 20ème édition de ce Grand prix aura lieu le 5 décembre à la Bibliothèque nationale du Royaume à Rabat. En effet, le prix concerne deux catégories de documents publiés au Maroc entre juin 2011 et juillet 2013. Il s’agit des essais en français édités au Maroc et les traductions d’essais du français vers l’arabe. D’ailleurs, le prix «Essai» récompense les auteurs. Ainsi le Prix «Traduction» récompense les traducteurs. 

Pour cette édition, il sera également remis un «Prix des étudiants» par les étudiants des universités partenaires de l’Institut français du Maroc et un «Prix culturethèque» suite au vote en ligne des lecteurs inscrits dans les médiathèques du réseau de l’Institut français du Maroc. Pour choisir parmi ces œuvres, Malek Chebel, anthropologue, historien et penseur du monde contemporain, présidera le jury de cette édition.

D’ailleurs, il animera une conférence inaugurale sous le thème «L’éloge de la diversité». Par ailleurs, plusieurs auteurs participent avec leurs œuvres littéraires. Dans la catégorie essais francophones, à mentionner «Egalité-Parité, histoire inachevée» de Aicha Belarbi, «Droit de savoir et désir de connaître», de Ali Benmakhlouf, et «Un psy dans la cité» de Jalil Bennani.

Quant aux œuvres figurant dans la sélection «Traductions en arabe», à noter : Philipe D’Iribarne traduit par Mohamed El Hilali «Penser la diversité du monde», et Bernard Miege traduit par Ahmed Elksiouar «la pensée communicationnelle». Il est à rappeler que le Prix Grand Atlas 2012 a été attribué à l’écrivain Mohamed El Ouardi pour son roman «Village maudit» dans la catégorie fiction francophone et à Mohamed El Ammari pour sa traduction du roman «La vie est ailleurs» de son auteur Milan Kundera.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *