Grand Prix national de la presse : Aujourd’hui Le Maroc primé

Grand Prix national de la presse : Aujourd’hui Le Maroc primé

Le quotidien «Aujourd’hui Le Maroc» a été récompensé du prix de la presse écrite lors de la 8ème édition du Grand Prix national de la presse. La cérémonie de remise du prix a eu lieu lundi 15 novembre au Théâtre national Mohammed V à Rabat, en présence du ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Khalid Naciri, et de plusieurs membres du gouvernement, ainsi que de représentants des différents médias nationaux et de la presse étrangère accréditée au Maroc.
Présidé par Mohamed Selhami, directeur de publication de Maroc Hebdo, le jury du Grand Prix national de la presse organisé à l’occasion de la Journée nationale de l’information et de la communication, a ainsi décerné le prix de la presse écrite et électronique ex aequo à Mohamed Saâdouni, du journal «Al Ayam» pour son article «Les Marocains de Hollande» et à Laila Zerrour et Kawtar Tali, du quotidien «Aujourd’hui Le Maroc» pour leur reportage intitulé «L’épopée d’une équipe de choc: 48h pour sauver une vie». Au cœur de l’ouvrage, ce grand reportage met la lumière sur des opérations de greffe rénale faites à partir de donneurs en état de mort encéphalique et effectuées au mois de septembre au CHU de Casablanca. «Une expérience pionnière qui a marqué l’histoire de la greffe au Maroc et a donné espoir aux 9.000 insuffisants rénaux souffrant au niveau national», lit-on dans l’article. Pour ce qui est du prix de la télévision, il a été décerné ex aequo à Mohamed Khatim, de la 2ème chaîne de télévision (2M) pour son documentaire sur «Les gaz toxiques dans la guerre du Rif», et à Abdelghafour Dahshour de la chaîne «Al Oula» pour son enquête intitulée «Les anges ne sont pas à vendre».
Le prix de la radio a été attribué à Houcine Amrani, de la radio nationale, pour son émission «Hadihi Laylatouna». Concernant le prix de l’agence de presse, il a été décerné à Hassania Aquad, journaliste à l’agence Maghreb Arabe Presse (MAP) pour son enquête intitulée «INDH: Des centres d’accueil pour redonner le goût de vivre à ceux que la vie n’a pas épargnés». Le prix de la meilleure photo a été attribué à Ahmed Jorfi, photographe-journaliste au journal «Assabah» pour son reportage sur les «Inondations dans la région du Gharb». Le jury a, d’autre part, décerné un prix honorifique au journaliste Abdeljabbar Shimi, en signe de reconnaissance pour sa contribution distinguée au développement de la profession et à la consécration de ses nobles principes. Les lauréats du Grand Prix national de la presse ont été choisis parmi 132 candidats par un jury composé de 11 journalistes représentant divers organes et tribunes de la presse écrite et audiovisuelle. Doté de 60.000 DH pour chaque catégorie, le Grand Prix national de la presse est attribué à l’occasion de la Journée nationale de l’information et de la communication, célébrée le 15 novembre de chaque année. Il comprend six catégories: le prix de la télévision, le prix de la radio, le prix de la presse écrite et électronique, le prix de l’agence de presse, le prix de la photo et un prix honorifique rendant hommage à une personnalité nationale du monde des médias.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *