Grande mobilisation pour faciliter le retour des MRE

Grande mobilisation pour faciliter le retour des MRE

Comme chaque année, les préparatifs pour l’opération Marhaba 2010 ont commencé à l’avance. Les responsables marocains et leurs partenaires espagnols se sont réunis plusieurs fois pour faciliter le transit des Marocains résidant à l’étranger (MRE) aux postes- frontières respectifs. Il faut dire que rien n’est laissé au hasard, même si cette campagne transit a démarré le 5 juin. Un peu plus tôt que d’habitude en raison de l’approche du mois de Ramadan, qui débutera la deuxième semaine du mois d’août. Selon les responsables de l’opération Marhaba 2010, celle-ci se distingue, cette année, par l’ouverture du grand complexe portuaire Tanger Med aux trafics passagers. Il a commencé à accueillir depuis le 17 mai dernier des passagers en provenance ou à destination d’Algésiras en Espagne. Doté de huit postes à quai, ce nouveau port Passagers permet de doubler la capacité d’accueil des navires dans la région du détroit. «Ses installations de haut niveau offriront aux voyageurs empruntant la ligne maritime Algésiras- Tanger des conditions d’accueil de qualité», selon les responsables de la Fondation Mohammed V pour la solidarité, l’une des principaux intervenants à l’opération Marhaba 2010. Il est à préciser qu’au niveau du nouveau port Med Passagers, dix ferries et fast ferries ainsi que deux navires pur Ro-Ro desservent en lignes régulières le port d’Algésiras. Et en période de pointe, cette flotte, planifiée sur la base de deux rotations par navire, donne ainsi la possibilité de programmer un départ toutes les demi-heures. Quant à l’ancien port Tanger- ville, celui-ci garde toujours les autres liaisons maritimes desservant Sète (France), Barcelone (Espagne) et Gênes (Italie), «avec plusieurs rotations par semaine. Les liaisons maritimes à destination de Tarifa sont encore maintenues au port de Tanger ville», affirme Ahmed Atmani, directeur régional de l’Agence nationale des ports (ANP) à Tanger. Et de faire remarquer que la ligne Tarifa- Tanger ville est desservie, au cours de cette opération transit, par quatre fast-ferries au lieu de deux pendant les précédentes opérations de transit. Par ailleurs et à l’instar des années précédentes, plusieurs services dont les autorités portuaires, la Fondation Mohammed V pour la solidarité, la Fondation Hassan II pour les MRE, la wilaya de Tanger, l’ANP et les compagnies maritimes collaborent ensemble pour réussir l’opération Marhaba 2010. Ils ont, à cet effet, procédé au renforcement de leurs ressources humaines pour garantir le confort, la sûreté et la sécurité aux MRE. Il est à noter qu’une amélioration de fluidité du trafic se fait remarquer pendant cette saison de transit. Les responsables ambitionnent de faciliter encore mieux et dans les meilleures conditions la traversée des MRE. Et ce, grâce à l’ouverture du grand complexe portuaire Tanger Med aux trafics passagers. «La mise en service de ce nouveau port passagers permet de désengorger le trafic pendant cette saison de transit», précise M. Atmani.
D’aucuns des MRE ne peuvent être insensibles aux dispositifs déployés pour leur accueil. Au niveau du port Tanger ville, les responsables ont procédé bien avant le lancement de l’opération de transit à l’entretien et à la remise en état de l’infrastructure et des équipements. Il y a eu aussi la mise en place d’un programme d’orientation et d’accostage des bateaux et un autre pour les véhicules grâce à la signalisation horizontale et verticale. Des espaces ombragés ont été spécialement aménagés à l’occasion de l’opération Marhaba 2010. Et des locaux préfabriqués de la Fondation Mohammed V pour la solidarité ont pris place avec tout le matériel nécessaire pour apporter spécialement l’assistance médicale aux MRE. Ceux qui ont fait leur transit en provenance d’Algésiras via le port Tanger Med Passagers ont été impressionnés par les nouvelles installations portuaires et la célérité des services de contrôle et d’information. Ils se disent aussi contents, car leur traversée n’a duré que 45 minutes. «Nous allons voyager directement par l’autoroute. Ce qui nous permet de gagner encore plus de temps», confie Salaheddine K, employé dans un supermarché à Barcelone en Espagne et originaire de la ville de Casablanca. En plus des services policiers et douaniers ainsi que ceux d’autres intervenants dans cette opération Marhaba 2010, la Fondation Mohammed V pour la solidarité apporte un grand soutien à cette opération de transit. Ses locaux préfabriqués sont partout dans les ports et les centres d’accueil pour apporter des soins d’urgence, l’assistance sociale et autres. «La Fondation a mobilisé toutes les ressources nécessaires et appropriées pour assurer le bon accueil de nos concitoyens résidant à l’étranger et leur offrir l’assistance administrative et médicale attendue», note t-on.
Soulignons qu’au niveau national, plus de 400 assistantes sociales, médecins, cadres paramédicaux et volontaires sont une nouvelle fois au service et à l’écoute de la communauté marocaine à l’étranger, à travers tous les sites de la Fondation Mohammed V pour la solidarité et les aires de repos dotées de divers équipements (salles de repos, espaces pour enfants, salles de consultation médicale, ambulances, sanitaires, fontaines, eau minérale, etc.) pour assurer des conditions de transit satisfaisantes à nos concitoyens résidant à l’étranger, pour les assister et leur fournir les secours nécessaires. De plus, la Fondation met à la disposition de la communauté marocaine 4 aires de repos équipées, au carrefour à la sortie de Taourirt, à Gzenaya- sortie de Tanger, à Ras El Ma (entre Al Hoceima et Nador) et à Tazarine (entre Nador et Saaïdia).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *