août 19, 2017

Guelmim : Et de deux pour le Festival de l’oasis et de la campagne

Guelmim : Et de deux pour le Festival de l’oasis et de la campagne

Un espace de croisement culturel qui met en valeur la richesse du patrimoine local

Depuis le 9 août et jusqu’au 12 du même mois la ville de Guelmim vibre au rythme de la deuxième édition du Festival de l’oasis et de la campagne.
Cet évènement, organisé par l’association éponyme sous le thème «Oued Noun, portail du Maroc vers l’Afrique : les racines d’une envergure et l’avenir de l’ouverture», vient pour contribuer au développement régional culturel, social et économique, et pour mettre en exergue les spécificités et les caractéristiques de l’oasis de Tighmort et la région de Tissa.
D’après les organisateurs, le but de ce festival est de mettre en évidence le patrimoine matériel et immatériel que ce soit dans le domaine culturel ou historique, en l’occurrence la diversité par laquelle se caractérisent les oasis de la région hébergeant ce festival afin de dévoiler ses secrets et ses richesses, ainsi que le mode de vie de la tribu Ait Messouad.
Cette édition qui connaît la participation de plusieurs pays africains et arabes (Mali, Mauritanie, Palestine…) représente un espace de croisement culturel mettant en valeur la richesse du patrimoine local (à la fois amazigh et hassani), et une rencontre rassemblant les différentes tribus sahraouies.
Durant quatre jours, des fêtes et concerts de patrimoine et d’art traditionnel sont célébrés dans les soirées selon les coutumes et traditions de la région: la convivialité et la générosité emblématiques, la tente et le thé. Dans ce cadre, des équipes locales, régionales, nationales et internationales sont au rendez-vous pour participer à ces festivités avec les groupes «Amnat Ichtta», «Bande de la paix», «Balavon» du Mali, «Ganega», «Ahwach», «El Guedra», groupe «Essouweyh» du patrimoine hassani et le groupe mauritanien «Fal Ould Hamd».
La première journée de ce festival a été marquée par une conférence internationale intitulée «Oued Noun, portail du Maroc vers l’Afrique: les racines d’une envergure et l’avenir de l’ouverture» avec la participation de l’équipe pédagogique et étudiants du Master Métiers et Pratiques des Médias relevant de l’université Ibn Zohr, partenaire académique du festival.
Cette deuxième édition, dont le programme est copieux et diversifié, connaît l’organisation d’un Forum de poètes et de la poésie de l’oasis et la campagne. Une cérémonie commune sera également réalisée pour la signature de plusieurs livres et ouvrages littéraires. Le programme comprend en outrei une exposition d’un film, «L’oasis et le désert : l’immensité du terroir et les défis des générations».

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *