Guerre des nerfs à une semaine de la cérémonie

Guerre des nerfs à une semaine de la cérémonie

Alors que la course aux Oscars entre dans sa dernière ligne droite, la compétition entre les favoris s’est quelque peu envenimée ces derniers jours, avec l’appel du producteur de «Démineurs» à barrer la route à «Avatar», à une semaine de la cérémonie hollywoodienne dimanche prochain. Les deux films, en compétition avec neuf nominations chacun, sont au coude-à-coude dans la course aux prestigieuses statuettes, même si les augures penchent en grande majorité pour «Démineurs», de Kathryn Bigelow. Mais un événement inattendu est venu perturber le compte à rebours avant la cérémonie, qui se tiendra dimanche au Kodak Theater à Hollywood, le quartier historique du cinéma, au nord-ouest de Los Angeles. Dans un courrier électronique, le français Nicolas Chartier, l’un des dirigeants de la société de production américaine Voltage, qui a produit «Démineurs», a exhorté la semaine dernière les votants à récompenser son «film indépendant», et non «un long métrage à 500 millions de dollars». Cette référence évidente à «Avatar», a semé le trouble à Hollywood, les organisateurs des Oscars interdisant formellement les campagnes agressives entre les candidats.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *