Hajar Adnane : «Je suis la gagnante et je n’ai rien vu»

Hajar Adnane : «Je suis la gagnante et je n’ai rien vu»

ALM : Le groupe Karoui & Karoui World vient de publier un communiqué dans lequel il dénonce les propos qu’il juge « diffamatoires » et les « insinuations calomniatrices » que vous avez proférées à son égard. Qu’en pensez-vous ?
Hajar Adnane : Vous savez, ce sont des enfantillages, rien d’autre. Je réponds à des questions, les Karoui & Karoui répliquent à mes réponses, et ainsi de suite…Je suis vraiment fatiguée par ce processus qui me semble interminable et qui dure depuis plusieurs semaines. C’est vrai, j’ai signé un contrat avec ce groupe. C’est vrai, ce document comporte diverses clauses dont un contrat d’exclusivité de cinq ans. Mais, dans ce même contrat, il n’y avait ni cachet ou toutes autres formes de rémunération.
Depuis mon retour à Tunis, j’ai été invité à des festivals, à des émissions de télévision et bien d’autres spectacles. À chaque fois, que je leur annonce telle ou telle proposition, il n’y avait qu’une seule réponse : Non. C’est une manière de me couper les vivres.

Pour vos rétributions…
En principe, je devrais recevoir 9 % des recettes des ventes de mon album si je dépasse le seuil des 900.000 exemplaires vendus. Tout le monde sait, par les temps qui courent, qu’il est difficile aux artistes, en particulier pour les débutants, d’atteindre ce chiffre.

Le groupe tunisien parle d’une campagne de désinformation orchestrée par votre entourage qui s’est rendu compte que vous avez vécu «en esclave» de la production. Qu’en dites-vous ?
J’ai passé plus de quatre mois dans cette émission. Je saisis cette occasion pour remercier, pour une énième fois, tous ceux qui ont voté pour moi et qui ont cru en mon talent et mes capacités vocales. On nous a promis, au début de ce programme, que nous allions recevoir un cachet pour chaque semaine restée à la Star Academy Maghreb. Je suis la gagnante et je n’ai rien vu.

Le groupe Karoui & Karoui vous reproche de ne pas respecter votre contrat, notamment pour la tournée ?
Vous savez, je n’ai même pas une copie du contrat qui me lie avec Nessma TV (rires). Et puis, si ma mémoire est bonne, la tournée ne figure dans aucune des clauses de ce document qui est toujours entre les mains de ce groupe. Et ce dernier refuse de m’en fournir une copie. Aujourd’hui, je ne demande absolument rien aux Karoui. Je veux juste qu’on me laisse construire ma carrière dans ce domaine. J’ai toujours aimé chanter et apprendre de belles chansons.

Le groupe Karoui & Karoui tient à préciser que si vous êtes sûre de votre bon droit, rien ne vous empêche de saisir les tribunaux, ce litige étant du ressort des tribunaux et non de la presse que vous préférez contacter afin d’exercer une pression médiatique, selon ce même groupe. Quelle est votre réaction ?
Vous voulez que je porte l’affaire devant les tribunaux pour qu’on dise que les deux frères tunisiens se sont moqués de moi! Que j’ai finalement été dupée !? Pour participer à la Star Academy Maghreb, j’ai laissé tomber mes études supérieures pour aller à Tunis. J’ai raté une année d’étude, mais je ne ressens aucun remords. L’art est une passion pour moi. D’ailleurs, ce ne sont pas les frères Karoui qui vont me dissuader d’avancer dans ce domaine.

Qu’est-ce que vous préparez pour vos fans ?
Effectivement, je ne suis pas restée les bras liés. Je travaille actuellement sur mon album qui sortira prochainement. Déjà, trois chansons sont prêtes. Et je me suis chargée personnellement de la production.

Que conseillez-vous aux participants de la deuxième Star Academy Maghreb ?
S’ils acceptent l’exploitation et la supercherie, pourquoi pas !

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *