Hamid El Hadri : « Si je peux inciter les gens à se diriger vers les urnes à travers «Bladi», je serais alors un artiste heureux»

Hamid El Hadri : « Si je peux inciter les gens à se diriger vers les urnes à travers «Bladi», je serais alors un artiste heureux»

ALM : Vous vous apprêtez à lancer un nouveau single, Bladi. Présentez-nous cet opus…
Hamid El Hadri : Chanter mon pays, c’est exprimer mon amour et ma reconnaissance à cette terre qui m’a tant donné. À travers ce titre, je veux souligner toutes les innombrables choses que nous avons la chance d’avoir dans notre Maroc, allant de la bonté et la chaleur des gens à la beauté et la richesse de notre nature. Chacun a sa méthode pour exprimer tout cela. Moi, c’est dans l’écriture et le chant que je parviens vraiment à exprimer tout cet amour.
La musique est un mélange de pop et de rock avec des touches de mélodies arabes, avec beaucoup de présence du saxophone, un instrument que j’aime beaucoup. J’ai eu le plaisir d’enregistrer cette chanson dans le studio Gosto à Paris avec des musiciens professionnels et en particulier avec le groupe de chœurs de «Georges Saba» qui est l’un des meilleurs chœurs Gospel de la France. La direction artistique a été gérée par mon ami et arrangeur Rano Torqui que je remercie infiniment.

Pourquoi décidez-vous de sortir «Bladi» à ce moment particulier ?
En réalité c’était prévu dans l’agenda du lancement de l’album. Aujourd’hui, la chanson tombe à pic car c’est le moment où chacun parmi nous doit exprimer l’amour qu’il a pour son pays. L’art a toujours été un facteur stimulant des sentiments et facilitant l’expression de ce qu’on ressent. Si je peux directement ou indirectement inciter les gens à se diriger vers les urnes à travers «Bladi», je serais alors un artiste heureux. D’ailleurs j’ai échangé beaucoup avec mes proches et l’équipe artistique à ce sujet, ils pensent autant que moi, que la chanson réveille un profond sentiment d’appartenance et de fierté. J’espère encourager les gens à voter et à penser au merveilleux futur du Maroc.

À quand un album signé Hamid El Hadri ?
Très bientôt, plus précisément en février 2012. J’ai préféré prendre le temps qu’il faut pour écrire et composer. Je veux offrir le meilleur à mon public pour qui j’ai tant de respect et aussi transmettre mon message.

Vous êtes l’un des fondateurs d’Al’ma. Que devient ce groupe ?
Al’ma est une expérience humaine et musicale inoubliable. Le groupe possède une véritable âme réunissant des musiciens d’horizons musicaux très différents, et qui ont partagé des moments et des scènes inoubliables. Al’ma s’est transformé en association, nous continuons toujours à faire de la musique ensemble, mais le groupe axe plus son travail sur la préservation du patrimoine de la région de Chefchaouen et sur la promotion de l’art en général.

Quelle évolution faites-vous de votre parcours artistique ?
Je suis très satisfait de mon parcours car c’est vraiment ce que j’ai voulu faire, une expérience avec un groupe puis une carrière solo. La Star Academy a été un événement d’une extrême richesse à tous les niveaux et c’est grâce à cette émission que j’ai pu rencontrer un grand public maghrébin et partager la scène avec les grandes stars internationales tel que Cheb Khaled, Saber Robaii, Magic System, Gipsy King ou encore Mory Kante et bien d’autres

Etes-vous satisfait de l’intérêt que vous porte la scène musicale marocaine ?
J’ai la chance d’avoir un public qui me soutient depuis le début. A chaque fois que je suis monté sur scène, j’ai eu un public vraiment chaleureux. J’en profite pour remercier tous ces gens du fond du cœur. Concernant les organisateurs, et bien je ne vais pas me plaindre car j’ai fait beaucoup de concerts ces deux dernières années.

Quels sont vos projets à venir ?
En attendant la sortie du premier album, je travaille déjà à la préparation du deuxième album. J’ai des projets également de faire de nouvelles scènes notamment dans le cadre de l’association SolidAct qui a de nombreux projets sociaux et écologiques à travers le pays. J’ai aussi de nombreux projets associatifs dans lesquels je suis engagé.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *