Hanane El Fadili : «Je fais de la politique à ma manière»

Hanane El Fadili : «Je fais de la politique à ma manière»

ALM : Récemment, SM le Roi vous a décorée du Wissam Alaouite, comment décrivez-vous cette consécration ?

Hanane El Fadili : Un pur bonheur… j’avoue que cela m’a beaucoup surprise, je ne m’y attendais pas du tout. Etre conviée par Sa Majesté et recevoir le Wissam Alaouite… cela a été un grand moment pour moi, surtout que cette consécration arrive à un moment important dans mon parcours professionnel : 25 ans de carrière ! Cela me donne un formidable boost pour continuer à créer, j’en suis fière et très heureuse. Merci Majesté !

Vous allez vous produire prochainement à Paris, parlez-nous des détails de cette sortie. Est-ce la première fois?

Cela se passera le 11 octobre au Palace, j’y jouerai mon spectacle «Hanane Show». Cette date rentre dans la programmation de la tournée 2015 organisée par On Air Production, je reçois constamment des demandes de fans me demandant de me produire en France, alors nous avons tout fait pour les satisfaire et j’espère qu’ils viendront nombreux. Non, ce n’est pas la première fois que je me produis à Paris, il y a quelques années je suis restée à l’affiche du Théâtre le Divan Du Monde à Paris pour plus de 70 représentations, avec mon spectacle entièrement écrit en français et pensé pour un public français intitulé «Hanane Débarque», ce qui m’avait valu plusieurs passages dans des journaux télévisés et émissions médias français, notamment «Nulle part ailleurs «sur Canal +, l’équivalent aujourd’hui du «Grand journal».
Quand est-ce que vous allez traiter des sujets politiques ?

J’ai toujours parlé de la condition de la femme, qu’elle soit rurale au foyer, battue, chef de pub, journaliste, etc. J’ai toujours abordé des sujets comme le chômage, la corruption, le logement économique, la prostitution, la pauvreté, la délinquance. Je fais de la politique à ma manière, mon but a toujours été d’incarner les personnages les plus marginalisés de notre société et leur donner la parole à travers mes sketchs.

Comment vous distinguez-vous par rapport aux autres humoristes ?

A vrai dire ce n’est pas à moi de faire une distinction, je pense que c’est au public de le faire, mais tout ce que je peux dire à ce sujet c’est que j’ai mon propre style, un univers qui m’est propre, fait de transformations, de déguisements, d’accessoirisassions. C’est ma touche à moi si j’ose dire.

À quand un duo avec Gad El Maleh ?

Très bientôt j’espère ! (Rires), non sérieusement Gad et Momo ont eu la formidable idée de faire la vidéo web pour la promo de mon show, il est prévu qu’on se voie à Paris et là nous pourrons discuter concrètement d’une éventuelle collaboration, mais une chose est certaine : ça sera super marrant !

Est-ce qu’un humoriste au Maroc peut vivre de ses shows ?

On peut en vivre, mais difficilement! Vous savez, quand je monte sur scène je ne le fais pas toute seule, j’ai toute une équipe composée d’une vingtaine de personnes qui travaillent dur pour que le spectacle soit parfait. Adil Fadili, mon metteur en scène, a réalisé une mise en scène ingénieuse et originale qui nécessite différents décors, des effets de son et de lumière, etc. Tout ça pour vous dire que ce one-woman-show est riche mais coûteux et malheureusement nous avons beaucoup de mal à trouver des sponsors qui pourraient nous aider à continuer la programmation de dates dans tout le Maroc et à l’étranger. Je profiterai même de cette occasion pour lancer un appel (Rires).

Le fait d’être une femme dans le monde du showbiz, est-ce un atout ou un handicap ?

Le fait est que ce n’est ni un atout ni un handicap, c’est pour moi un métier comme les autres où il faut se battre tous les jours et travailler sans relâche, pour être présente sur la scène artistique avec toujours des idées nouvelles et contemporaines, qui illustrent la mutation continue de notre société complexe. Donc ce n’est pas une question de genre mais plutôt un engagement.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *