Hassan Hajjaj investit les espaces de la MEP à Paris

Hassan Hajjaj investit les espaces de la MEP à Paris

Troisième Biennale des photographes du monde arabe contemporain

La Maison européenne de la photographie (MEP), le temple de la photographie à Paris, présente du 11 septembre au 17 novembre prochains la première rétrospective en France de l’artiste Hassan Hajjaj, l’une des figures majeures de l’art contemporain marocain, lui donnant carte blanche pour investir ses espaces, et ce à l’occasion de la troisième Biennale des photographes du monde arabe contemporain.

Cette rétrospective retrace plusieurs années du travail de cet artiste autodidacte qui ne se fige dans aucun genre ni aucune forme et qui a réussi à se faire un nom sur la scène mondiale. Nombreuses séries photographiques, mais également des installations, des vidéos, du mobilier et des éléments de décoration vont meubler la rétrospective de cet artiste qui vit à cheval entre Marrakech et Londres où il a exposé à la prestigieuse Somerset House.

Ses œuvres ont également été exposées dans de grandes galeries et musées du monde comme le Brooklyn Museum et le Los Angeles County Museum of Art aux Etats-Unis ou encore le Victoria & Albert Museum au Royaume-Uni.

Né en 1961 à Larache au Maroc et londonien depuis 1973, Hassan Hajjaj vit et travaille entre les deux pays. Il est autant influencé par les scènes culturelles et musicales londoniennes que par son héritage nord-africain. Son univers artistique traduit ainsi sa capacité à créer des ponts entre ces deux cultures, en faisant se croiser les styles, les univers et les icônes.

La rétrospective à la MEP souligne les sujets principaux qui se lovent au cœur du travail de Hassan Hajjaj: son intérêt pour l’univers de la mode et du vêtement ainsi que ses contradictions ; son point de vue critique et décomplexé sur la société de consommation ; les questions de tradition et d’identité, ou bien encore le quotidien des gens qu’il côtoie, amis ou inconnus croisés dans la rue au Maroc ou ailleurs.

À l’occasion de l’exposition, Hassan Hajjaj offre lui aussi carte blanche à deux artistes marocaines qu’il invite successivement à présenter leur travail au sein du Studio de la MEP. Il s’agit de Zahrin Kahlo et de Lamia Naji.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *