Helene Hegemann reconnaît un plagiat

Helene Hegemann reconnaît un plagiat

Pour son premier roman dans la liste des meilleures ventes, Helene Hegemann, 17 ans, coqueluche des médias allemands, a reconnu avoir plagié un blogueur. «Airen dont j’ai copié, en tout, une page sans avoir besoin de la modifier beaucoup, est un écrivain formidable», écrit l’adolescente, auteur de «Axolotl Roadkill», qui vient de paraître en librairie et raconte en 200 pages enlevées l’histoire de Mifti, 16 ans, à la dérive dans un Berlin branché et créatif. Le livre a été salué par la critique allemande. Sous le pseudonyme «Airen», un blogueur rapporte depuis longtemps sur internet ses expériences vécues dans la sphère techno de la capitale allemande et a publié l’an dernier son premier roman «Strobo» où il est aussi question de drogue et de sexe. Helene Hegemann admet avoir agi «de façon totalement irréfléchie et égoïste» en omettant de citer ses sources et n’avoir «pas été consciente de la portée juridique» de cet écart. Elle présente ses «excuses pour ne pas avoir mentionné dès le départ toutes les personnes dont les pensées et les textes (l’)ont aidée».

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *