Hicham Ayouch lance un appel à «Vivre»

Hicham Ayouch lance un appel à «Vivre»

Il prépare un nouveau long métrage et annonce la sortie de son premier album le 5 décembre 2019

Hicham Ayouch interprète ainsi ses propres textes, des poèmes d’influence romantique où il évoque ses états d’âme, ses révoltes, ses joies, ses aspirations, ses rêves et ses combats.

Il est cinéaste mais également poète et musicien. Hicham Ayouch, frère du réalisateur Nabil Ayouch, est un artiste au bord du nerf et de la vie. Avec son groupe «Les Barons de Baltimore», il s’apprête à lancer son premier nouvel album musical intitulé «Vivre». «L’album dont la sortie est prévue le 5 décembre contient dix morceaux. C’est un mélange entre la poésie et la musique électronique», indique-t-il. Il faut dire que son groupe de musique est né en 2017 suite à sa rencontre avec Amine Rharbi, musicien et compositeur. Les deux esprits s’entendent tout de suite sur un plan artistique. Ils créent un univers à cheval entre leurs mondes respectifs, un endroit où les deux arts trouvent naturellement leurs places.

Hicham Ayouch interprète ainsi ses propres textes, des poèmes d’influence romantique où il évoque ses états d’âme, ses révoltes, ses joies, ses aspirations, ses rêves et ses combats. «La poésie pour moi est une forme artistique où je peux exprimer tout ce qui se passe dans ma vie, dans mon cœur et dans ma tête», dit-il . Et d’ajouter : «Les êtres humains que je croise, le monde extérieur, la nature… tout cela m’inspire». Si la tendance musicale est contemporaine et électronique, on retrouve aussi des influences Jazzy, Hip-Hop et africaines. Les rimes et les sons s’entremêlent à la chaleur de la voix, sa musique nous entraînant dans un voyage fait de poésie et de pure émotion. «Cet album est une forme d’encouragement à vivre. Il faut profiter des petits détails de la vie, le coucher du soleil, le sourire des gens qu’on aime. Tout simplement, c’est un appel à vivre», exprime-t-il. Et pour célébrer la sortie de son album «Vivre», l’artiste pluridisciplinaire en compagnie d’Amine Rharbi se produiront le 30 novembre à l’Espace Tabadoul à Tanger et le 4 décembre au Comptoir des mines à Marrakech. Outre la musique, Hicham Ayouch se penche sur les autres projets cinématographiques. Il prépare d’ailleurs un projet de long métrage intitulé «Abdel Joao». «J’ai reçu une avance sur recette l’année dernière pour réaliser ce film.

Actuellement, je suis en train de chercher le reste de son financement, notamment en Europe», explique-t-il. Selon lui, c’est un film qui parle de la liberté de rêver. Outre ce film, Hicham Ayouch prépare une série télévisée avec des Américains.  De plus, il écrit un autre scénario et prépare également un roman. Jusqu’à présent, le jeune cinéaste a réalisé plusieurs documentaires, deux courts métrages et trois longs métrages. La plupart du temps, il co-écrit son scénario, l’écriture est donc une partie intégrante de sa vie.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *