Hommage

Hommage

La scène artistique vient de perdre l’un des grands paroliers de la chanson marocaine. Le secrétaire général du Syndicat libre des musiciens marocains et historien de l’art au Maroc, Mustapha Baghdad, est décédé, samedi 16 juin, dans à la ville de Salé. Ce poète et auteur s’est effondré sur la scène de l’espace culturel «Hollywood», en intervenant pour présenter la 16ème édition du Festival de la chanson marocaine. «Il était un homme sérieux et honnête. Il est l’un des pionniers de la chanson marocaine ayant contribué à l’émergence et au parcours artistique distingué de nombre d’artistes. Depuis quelques années il vouait tout son temps aux artistes, ne cessant de les encourager, de «secouer» les moins actifs, d’aider les jeunes talents dans leurs contacts et leurs diverses démarches», témoigne à ALM le chanteur Mohamed El Ghaoui. Pour sa part, le compositeur Moulay Ahmed Alaoui a déclaré que «la scène artistique a perdu l’une de ses grandes figures. Le défunt fut l’un des grands défenseurs de la chanson marocaine. Il a défendu les droits des artistes à tous les niveaux. Nous étions des amis depuis quarante ans. Il a réussi à positionner son nom parmi les grands paroliers de la scène marocaine». Professeur de littérature à l’Université des lettres Ben M’sik de Casablanca, Mustapha Baghdad est l’auteur d’un recueil de 120 chansons. Depuis 30 ans qu’il écrit pour la chanson marocaine et qu’il côtoie les artistes, il a acquis de grandes connaissances en matière de musique et de chant. Par ailleurs, le parolier a laissé derrière lui un répertoire riche en chansons mémorables, notamment «Saâ Saîda» de Mahmoud Idrissi et «Ahla Soura» de Naima Samih. Le défunt a également collaboré avec de nombreux talents de la nouvelle scène dont la chanteuse Ferdaous, la révélation de Star Academy Hanaa Idrissi pour son single «Halawet El Hob» et la lauréate de Studio 2M Samira Belhaj pour sa chanson «Hram». Il a été désigné vice-président de l’Union générale des artistes arabes en 2009. Il a été primé lors du Festival international de la chanson d’Alexandrie en 2010 pour «L’appel du cœur».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *