Hommage à Ahmed Tayeb El Alj

Hommage à Ahmed Tayeb El Alj

L’association Nagham accueille l’année 2010 en rendant un hommage spécial au poète, comédien, dramaturge et maître du zajal Ahmed Tayeb El Alj. Pour célébrer cet hommage, l’association invite ainsi à revivre de grands moments de la chanson marocaine qui ont porté l’empreinte de cet auteur d’exception, en présence d’Ahmed Tayeb El Alj, Hatim Ammor et Ibtissam Fathi. Ces deux jeunes artistes, interpréteront les plus grands succès de Mohamed Fouiteh, Abdelwahab Doukkali, Abdelhadi Belkayat, Naïma Samih, Ghita Benabdeslam, et autres des chefs-d’œuvre qui nous ont marqués, et que nous continuons d’écouter avec tant d’émotion et de plaisir. Cette soirée aura lieu le vendredi 15 janvier 2009 à partir de 20h30 à Casablanca. Pour rappel, Ahmed Tayeb El Alj est né le 9 septembre 1928 au quartier des Khrachfiyine, en pleine médina de Fès.
À l’âge de 18 ans, il a été placé par son père chez un maître menuisier, comme apprenti, pour devenir à son tour, maître menuisier. Ce comédien, auteur dramatique et poète autant que parolier, a voué toute son existence de créateur à la célébration des pouvoirs de séduction littéraire et poétique de l’arabe marocain. Ce comédien est heureux de dire sa fierté de sa ville natale, de ses us et coutumes, de sa culture et de ses traditions. M. Tayeb El Alj a travaillé presque exclusivement avec la troupe de la Maâmoura pour laquelle il a écrit plus de cent pièces. Il a réussi l’exploit d’adapter, dans le langage et le contexte marocains, de grands classiques de dramaturges tels Molière.
Parallèlement, il a travaillé pour la télévision en fournissant une douzaine de scénarios de feuilletons et s’improvise également parolier de chansons à succès pour les plus célèbres artistes de son époque. La Troupe de la Maâmoura est dissoute en 1975 et le dramaturge s’est lancé dès lors dans une carrière d’instructeur où il devient le mentor et le formateur d’une génération entière de comédiens au sein de l’École de théâtre de Rabat ainsi que celle de Casablanca. Il compte à son actif plusieurs œuvres parmi lesquelles on cite : «Joha et les pommes », «La maison de Lalla Chama  et d’autres. Ahmed Tayeb El Alj pense que faire rire est l’art le plus difficile et le plus délicat du monde du théâtre, estimant que «l’humour est le baromètre social », et déclare, encore aujourd’hui, être toujours aussi fasciné par sa ville natale Fès.

A propos de l’association Nagham


L’association Nagham a été créée en mai 2008, à l’initiative d’un groupe de mélomanes de musique arabe. Cette Association a pour objectif de constituer pour ses membres un cadre de rencontre et d’échange leur permettant de parfaire leurs connaissances de la musique arabe. Promouvoir la musique arabe auprès du public marocain et en particulier des jeunes, et lui faire découvrir ce patrimoine ainsi qu’aider les jeunes élèves nécessiteux sous diverses formes : prise en charge des frais de scolarité au conservatoire, financement d’instruments de musique, stages de perfectionnement…
 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *