Hommage à Chaïbia Talal, Fatima Hassan El Farouj et Radia Bent Lhoucine

Hommage à Chaïbia Talal, Fatima Hassan El Farouj et Radia Bent Lhoucine

L’œuvre de trois artistes pionnières exposée au Musée Mohammed VI d’art contemporain de Rabat

Après avoir exposé les plus grands noms de la peinture nationale et internationale, le Musée Mohammed VI d’art moderne et contemporain de Rabat accueille cette fois-ci une exposition-évènement intitulée «Voyage aux sources de l’art». C’est une exposition inédite, elle met en perspective 75 œuvres de trois artistes pionnières ayant marqué l’histoire de l’art marocain, à savoir Chaïbia Talal, Fatima Hassan El Farrouj et Radia Bent Lhoucine.

«C’est une fierté de donner de la visibilité aux artistes marocains, en alternant avec de grandes expositions internationales, c’est le cas de ces trois femmes au destin exceptionnel. Elles sont issues de même univers traditionnel marocain et autodidactes. Le musée compte également organiser à l’avenir une exposition en hommage à feue Chaïbia. Pour ce faire, elle nécessitera un délai plus important et la participation de tous, notamment des collectionneurs, des experts en art, biographes, et surtout la participation de sa famille», a indiqué à ce sujet Mehdi Qotbi, président de la Fondation nationale des musées, lors d’une conférence de presse tenue à l’occasion de cette exposition. Et d’ajouter que «les œuvres ont été réunies grâce au concours des collectionneurs privés, amis du musée et des artistes marocains, notamment la famille Sejilmaji, Fouad Bellamine, Andrey El Baz, un grand ami de la famille Talal».

Liées par une même appartenance identitaire, ces artistes sont toutes trois d’une origine rurale imprégnée de la tradition orale, et des savoir-faire traditionnels liés à l’artisanat et aux arts populaires comme le henné, le tissage et la broderie. «Aujourd’hui si on expose ces trois artistes c’est pour rendre hommage à des femmes artistes issues d’un milieu populaire qui sont arrivées à Casablanca ou Rabat au début des années 60. Ces trois vont être confrontées à la modernité. Comment ces femmes vont dépasser la narration, la tradition orale pour travailler un support artistique et comment elles vont s’inspirer de leur milieu et transmettre leur culture au public marocain et après au public international», explique pour sa part Abdelaziz El Idrissi, directeur du Musée Mohammed VI et commissaire de cette exposition.

Dans ce sens, le parcours de l’exposition donne à voir «L’espace pictural », «La scène de genre», «Les scènes de fête», «Le paysage et végétation», «L’ornement», «Le Bestiaire» et enfin «Le portrait». Une fois de plus, cette exposition qui se poursuit jusqu’au 23 janvier 2019 donne à voir la simplicité des solutions techniques et picturales adoptées par chacune de ces trois grandes artistes. Elle se propose d’en apprécier les différents univers artistiques.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *