Hommage à la grande chanteuse Zohra El Fassia

Hommage à la grande chanteuse Zohra El Fassia

Chant, flamenco, musique gharnatie et musique arabo-andalouse seront au rendez-vous à la 6ème édition du Festival des Andalousie Atlantiques qui se tiendra du 29 octobre au 1er novembre à la cité des alizés. Cet événement est organisé par l’association Mogador en partenariat avec la Fondation des trois cultures. «Cette année encore, ce festival  hors du commun va prendre l’allure d’un véritable manifeste culturel et artistique, une fête de la mémoire, de la transmission  et de l’altérité pour dire d’une seule voix les richesses et la profondeur du Maghreb pluriel», a déclaré André Azoulay, président du Festival des Andalousies Atlantiques d’Essaouira, lors de la conférence de presse tenue, mercredi 7 octobre, à Casablanca. Après l’hommage appuyé en 2008, à Samy El Maghribi, Essaouira va se souvenir et  nous faire revivre avec émotion et délices, les pages les plus exceptionnelles du répertoire de la chanteuse disparue Zohra El Fassia, l’une des figures emblématiques et pionnières du malhoun. Elle fait partie de ces artistes qui ont non seulement apporté leur contribution à la culture populaire, mais qui ont également au cours des siècles, composé de nombreuses chansons en arabe dialectal. Cet hommage sera rendu avec les voix de Raymonde El Bedaouia et de Hayet Boukhriss et à travers un film retraçant sa vie et sa carrière. Un autre hommage sera rendu à cette occasion à la première pianiste marocaine douée et membre de l’orchestre national de musique andalouse, Hajja Ghita El Oufir qui vient de nous quitter. Par ailleurs, une palette d’artistes de renom enchanteront la ville d’Essaouira. Le Casablancais Haïm Louk, très influencé par l’artiste Abdessadek Chakara ouvrira le bal de ce festival accompagné de l’orchestre Zyriab d’Oujda. Une exceptionnelle rencontre sur la scène de Bab El Menzeh entre des danseurs Kathak venus de Benares «Inde du Nord» et des grands du flamenco comme Ana la China est également prévue.
Le chant et la danse flamenco seront représentés par la Compagnie Manuel Gutierrez. Le public se délectera des sonorités authentiques de la musique gharnatie avec le groupe algérien Tarab et l’artiste Fouad Didi, qui nous feront voyager à Tlemcen. La musique arabo-andalouse au cœur de ce festival sera représentée par le jeune chanteur tangérois, Abderrahim Moumen. Par ailleurs, seront organisés en marge de ce festival, des forums autour du thème «Identité et de transmission». La ville d’ Essaouira accueillera également dans le cadre de cette manifestation une exposition qui s’intitule «Moroccan Memories In Britain », organisée par le Conseil de la communauté marocaine à l’étranger.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *