Hommage à l’architecture marocaine du XXe siècle

Hommage à l’architecture marocaine du XXe siècle

Un ouvrage consacré au patrimoine architectural marocain du XXe siècle, parrainé par la Fondation BMCI, vient d’être publié par Senso Unico Editions. «La Fondation BMCI a apporté depuis de nombreuses années son soutien à l’édition de livres d’art à caractère historique, œuvrant pour la diffusion et la conservation du patrimoine culturel marocain », a indiqué Mourad Cherif, président de la Fondation BMCI pour la solidarité et la culture lors de la conférence de presse tenue jeudi 18 mars à Casablanca. Et d’ajouter : «Cet ouvrage représente un hommage au patrimoine marocain et vise à le préserver et le faire connaître auprès du public». Intitulé «Architecture marocaine du XXe siècle», cet ouvrage est dédié aux architectes français Edmond Brion et Auguste Cadet, qui ont cosigné, entre 1919 et 1934, des réalisations considérables, en particulier à Casablanca, en faisant preuve d’un grand respect pour la culture locale. Auguste Cadet est l’architecte de Sa Majesté Mohammed V et du ministère des Habous. Il a été l’auteur d’œuvres majeures à Rabat et Casablanca, ainsi que de la rénovation de la Bibliothèque nationale de la Qaraouiyine de Fès. Quant à Edmond Brion, architecte de la Banque d’État du Maroc de Casablanca, il s’est aussi illustré avec sa réflexion et sa conception de l’habitat à travers des cités ouvrières telles Cosumar, Lafarge, Socica à Casablanca, entre autres.
Loin d’être de simples exécutants, ces deux grands architectes ont fait preuve d’une grande ouverture et d’une interprétation généreuse dans leur confrontation à une culture et à une tradition totalement nouvelles. La création d’une cité comme celle des Habous, à Casablanca, les édifices réalisés dans plusieurs villes du Maroc, présentés par l’auteur Gislhaine Meffre, petite-fille d’Edmond Brion, démontrent la profonde connaissance de l’urbanisme historique traditionnel marocain dont Brion et Cadet ont fait preuve. «La réalisation de cet ouvrage a nécessité une dizaine d’années. Mon père Edmond Brion a revisité la médina avec une sensibilité», a souligné Gislhaine Meffre. Les photographies de Bernard Delgado, d’un graphisme surprenant, participent à faire de cet ouvrage un très bel hommage à l’architecture marocaine du XXe siècle. L’ouvrage apporte un argument de plus dans la mobilisation plus que jamais nécessaire pour sauver et réhabiliter le patrimoine architectural marocain du XXe siècle. L’ouvrage «Architecture marocaine du XXe siècle–Edmond Brion et Auguste Cadet» s’articule autour de quatre parties. Il propose en premier lieu, les œuvres que Brion et Cadet, «associés» entre 1919 et 1934, réalisèrent ensemble. La deuxième partie est réservée aux œuvres d’Edmond Brion et la troisième à celles réalisées par Auguste Cadet. La dernière partie, consacrée aux biographies des deux architectes, présente également quelques-uns de leurs projets et de leurs plans.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *