Hommage : Randy Weston et Abdellah El Gourd honorés à Tanger

Hommage : Randy Weston et Abdellah El Gourd honorés à Tanger

La ville du détroit demeure un lieu de prédilection pour l’organisation de concerts de fusion entre jazz et  musique Gnaoua. Parmi les plus beaux de ces concerts figurent ceux organisés en particulier par le compositeur et pianiste de Jazz, Randy Weston, et le maâlem Abdellah El Gourd, à la fin des années 60 et début 70. Un hommage leur a été rendu dimanche dernier, mettant ainsi à l’honneur la musique Gnaoua et le Jazz. Initié par l’association Confluences musicales en collaboration avec le conseil communal, cet hommage constitue aussi un signe de reconnaissance pour l’apport de Randy Weston et d’Abdellah El Gourd à la scène culturelle et artistique nationale. Ayant en commun leur amour pour Tanger, les deux artistes s’y sont rencontrés pour la première fois en 1967. Alors que le célèbre jazzman Randy Weston avait choisi à l’époque de s’y établir pendant un certain temps, il s’est lié d’amitié avec le maâlem tangérois et ils sont parvenus à se produire en 1972 en duo, dans le cadre du premier festival de jazz de Tanger. Ce qui les a encouragés ensuite à travailler sur plusieurs projets artistiques. Ils ont réussi en 1992 à réunir un grand nombre d’anciens maâlems marocains pour réaliser le célèbre album «The Splendid Master Gnaoua Musicians of Morocco». Ce grand projet collectif a pu, en 1996, remporter le prix du meilleur album de «World music». Randy Weston et Abdellah El Gourd ont été décorés cette année par le consul général du Maroc à New York, Mohamed Karmoune, du Wissam du mérite national de l’ordre d’officier, en marge de la quatrième édition du «World Nomads», organisée aux Etats-Unis. Né en 1926 à New York, Randy Weston a suivi pendant sa jeunesse des cours de piano. Il sera le premier musicien à faire la fusion entre le Jazz et la musique Gnaoua. Son parcours sera distingué par des tournées dans plusieurs pays avec de grands maîtres gnaouis marocains, dont Abdellah El Gourd. Grand amoureux de Tanger, il lui a dédié l’une des plus belles œuvres musicales «Tanjah». Son séjour dans la perle du nord a également été distingué par la création de son club «African Rhythms» où s’étaient produits de célèbres artistes tels que Max Roach et Ibrahim Abdullah. Né en 1947 à Tanger, Abdellah El Gourd est l’une des grandes icônes de la musique gnaouie au Maroc. Il a hérité sa passion pour la musique gnaouie de sa mère.En plus de Randy Weston, le maâlem tangérois a travaillé avec d’autres jazzmen européens, comme Archie Shepp ou Akosh Szelevenyi, dit Akosh S. Il a réussi entre-temps à réaliser son grand rêve, en créant l’Association Dar Gnaoua pour la promotion et l’apprentissage de l’art musical de Gnaoua en 1980.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *