Horani, le spécialiste de la monétique

Horani, le spécialiste de la monétique

ALM : Vous avez décroché le prix du meilleur investisseur. Vous vous y attendiez ?
Mohamed Horani : Quand nous participons à un concours, nous savons que nous avons une chance de gagner et que la compétition est rude. Ça été un grand plaisir pour nous de voir dans une société marocaine, un homme d’affaire marocain primé meilleur investisseur dans la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord. Ça nous fait d’autant plus plaisir que ça tombe sur nous parce que nous sommes dans un secteur très prometteur pour la croissance de l’économie marocaine, à savoir les nouvelles technologies.

Les nouvelles technologies prennent de plus en plus d’importance dans notre quotidien, c’est un secteur qui a de l’avenir …
Si nous voulons faire évoluer notre économie, nous devons introduire les nouvelles technologies dans la vie quotidienne des entreprises marocaines, quelle que soit leur taille, de la plus petite jusqu’à la plus grande. Là je raisonne en terme d’utilisation des nouvelles technologies comme moyen de gestion et de production pour optimiser notre productivité et donc notre compétitivité. Ce que nous faisons à HPS, c’est une autre dimension de la technologie, nous agissons en tant que producteur de la technologie et non seulement en tant qu’utilisateur.

Justement, que produit High-Tech Payment Systems ?
Nous sommes une société spécialisée dans le paiement électronique. Notre métier en fait ce n’est ni l’informatique ni l’électronique. Nous utilisons l’informatique et l’électronique ainsi que les télécommunications comme moyen de mise en œuvre de notre métier qui est la monétique. Notre mission consiste à fournir des solutions de paiement électronique multi-canals. C’est-à-dire que la solution permet de faire un paiement électronique sur un terminal de paiement électronique (TPE), canal installé chez un commerçant, un guichet automatique bancaire, Internet ou le téléphone mobile. Nous travaillons actuellement avec les banques marocaines pour faire du paiement électronique sur Internet de manière parfaitement sécurisée. Le mobile est également un canal de paiement électronique. Plusieurs opérateurs permettent déjà à leurs  clients de payer les transactions à travers leurs téléphones mobiles. Demain, les télévisions interactives pourront servir de canal pour notre produit. Nous vendons aussi toutes les prestations qui accompagnent notre solution.

Et comment se passe la collaboration avec les institutions financières marocaines ?
Avant de parler du Maroc, j’aimerais souligner une chose importante. HPS a installé sa solution qui s’appelle Power CARD. Cette solution est utilisée exactement dans 52 pays dont le Maroc. Nous avons plus de 150 banques et institutions financières qui utilisent notre produit. Nous sommes également présents dans d’autres secteurs de l’économie et notamment dans les Télécoms. Dans le cas du Maroc justement, Méditel et Maroc Telecom utilisent notre produit. Le paiement électronique intéresse désormais tous les secteurs de l’économie. Le Maroc est en train de faire des efforts colossaux pour une plus grande distribution d’Internet, donc, demain, on va pouvoir demander un acte de naissance en ligne et bien d’autres services. Évidemment, ces services ne seront pas gratuits, pour les avoir il faut payer et nous n’avons pas d’autre moyen que le paiement électronique. Les banques marocaines sont en train de mettre en place la sécurité qu’il faut pour permettre aux cartes marocaines de payer en ligne. La problématique qui se pose au Maroc c’est de démocratiser la carte, il faudrait permettre à tout un chacun d’accéder à ce moyen de paiement, ce qui n’est pas malheureusement le cas actuellement.

Ce sont en fin de compte les pays étrangers qui profitent de vos compétences et de votre savoir-faire ?
Vous savez, 90 % de notre chiffre d’affaires se fait à l’export. L’année dernière nous avons réalisé près 100 millions de dirhams et cette année nous prévoyons 160 millions de dirhams et je précise que notre chiffre d’affaires est composé à 100 % de valeur ajoutée HPS. Cette ouverture sur le marché profite également à notre pays grâce à l’introduction de nouveautés mises en oeuvres par notre société à l’étranger.
Nous avions dès le départ opté pour une approche volontariste tout en restant réaliste. Quand nous avions créé la société en 1995, nous disions que réaliser 2 millions DH de chiffre d’affaires est extraordinaire. Mais après, nous avons investi dans la recherche et le développement et aussi dans les ressources humaines pour avoir un produit de qualité qui s’adapte à  l’évolution du marché.  La formation continue est plus que nécessaire, aussi bien pour l’acquisition de nouvelles connaissances que sur le plan comportemental. D’ailleurs notre slogan pour cette année c’est «Du savoir-faire au savoir être ».

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *