Hymne au Sahara marocain

Hymne au Sahara marocain

«Le patrimoine populaire hassani : éléments et composants» est le titre du nouvel ouvrage de Brahim Lhaissen. Un ouvrage qui a fait l’objet, vendredi dernier, d’une cérémonie de signature à la maison de la culture «Oum Essaâd» de Laâyoune. Cet ouvrage vient d’être publié récemment par Brahim Lhaissen. Il a auparavant écrit plusieurs ouvrages qui portent sur les arts et la culture. Cependant, cet ouvrage, «Le patrimoine populaire hassani : éléments et composants est le premier livre qu’il publie. L’auteur est à la fois artiste-peintre et critique d’art. Il collabore dans plusieurs journaux arabophones, dont «Al Itihad Al Ishtiraki».
Né en 1967 à Tan Tan, Brahim El Haissen se rapprocha très vite du domaine de l’art et de la culture. Il s’est très vite intéressé à tout ce qui a trait au culturel. Cela proviendrait peut-être du fait que cet auteur a vécu dans une société qui possède une culture très riche et diversifiée. Plusieurs facettes la caractérisent. Des bijoux jusqu’aux comportements vestimentaires, la culture sahraouie est spécifique et reflète la réalité de la vie. Ainsi, ce sont ces us et coutumes propres à l’Homme Sahraoui, que Brahim El Haissen veut décrire et expliquer dans son ouvrage. «Cet ouvrage est une contribution modeste pour revaloriser ce patrimoine, afin qu’il ne soit pas oublié», déclare Brahim Lhaissen. «Le patrimoine populaire hassani : éléments et composants» est édité par l’imprimerie papeterie nationale de Marrakech». Cet ouvrage de 141 pages de format moyen relate plusieurs thèmes traitant de divers aspects de la culture hassanie. Le patrimoine qui est decrit dans cet ouvrage est aussi bien matériel que spirituel. «Il confirme la nécessite de sauvegarde de ce patrimoine pour la simple raison que l’écriture consciente de ce genre vise la protection de ses paradigmes oraux et des traces matérielles qui meublent la mémoire du désert ». En effet, selon l’auteur, cet ouvrage est né du souci de vouloir écrire et répertorier cette culture qui est connue surtout à travers son oralité. Qui dit oralité dit risque de perdre les composants de ce patrimoine. Ainsi, il y a un désir chez l’auteur de se remémorer cette culture et de répertorier ses différentes composantes. Composantes qui font sa richesse.
D’abord, l’auteur commence par donner un bref aperçu sur le mode de vie bédouin et, après une définition du patrimoine, Brahim Lhaissen, procède à un classement du patrimoine hassani. Il commence par énumérer les croyances populaires, les traditions et les rites. Aussi, l’ouvrage en question fait part également de la littérature populaire et des arts du bien dire, créations artistiques et activité artisanale, et enfin de la médecine populaire et de la culture écologique. Cette partie met en scène la notion du temps chez les bédouins. Cette notion est très différente de celle qui existe en ville. En effet, la notion du temps semble inexistante dans le Sahara. Tout se passe au ralenti et personne n’est pressé.
En outre, l’auteur pose également ici la question de l’identité au Sahara. «Cet ouvrage vise en outre à personnifier les profondeurs de l’Homme sahraoui», souligne Brahim El Haissen. Selon lui, la culture hassanie se caractérise aussi par les liens qui sont établis avec l’espace, le lieu et l’animal. Ainsi, comportements, styles de vie, identité, arts et savoir-faire. Constituent-ils autant d’aspects traités par l’auteur. Plutôt decortiqués. C’est d’un travail anthropologique qu’il s’agit là. «Un travail qui s’adresse surtout aux étudiants qui s’intéressent à la culture », ajoute Brahim Lhaissen. Une façon de diffuser cette culture dans le but de la préserver. En effet, quand la culture traduit les comportements et la richesse de tout un peuple, il convient de la sauvegarder.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *