Hypnose

Sans le savoir, il vient d’ouvrir la porte à l’esprit d’une personne qui cherche à communiquer avec lui. Terrifié, Tom rejette tout d’abord cet étrange pouvoir qu’il ne contrôle pas. Pour ça, il doit creuser… Kevin Bacon n’est pas Bruce Willis. Son personnage n’est pas mort non plus. Il n’est pas inutile de le préciser parce que ce film contient plusieurs éléments qui rappellent Sixième Sens. En transférant l’action du livre de Richard Matheson dans le Chicago ouvrier, David Koepp dépeint la vie quotidienne de ses personnages avec une bonne dose de réalisme rugueux, qui accentue le contraste avec les manifestations surnaturelles. Kevin Bacon y trouve un de ses meilleurs rôles. Son implication forcée dans 2 réalités très différentes le pousse à la limite de la démence, juste ce qu’il faut. Les effets horrifiques, choisis pour leur efficacité sont assez soutenu pour satisfaire, et assez irrégulier pour surprendre. Ils sont amplifiés par une utilisation du son spatial comme on a rarement l’occasion d’en entendre. Au total, c’est simple et efficace, un exemple de ce que le savoir-faire hollywoodien est capable de produire lorsqu’il est bien employé. Ce soir sur 2M à 00h05.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *