Ikram Kabbaj expose à Casablanca

Ikram Kabbaj expose à Casablanca

La galerie « Venise Cadre » de Casablanca ouvre ses portes aux sculptures de l’artiste Ikram Kabbaj. Cette sculptrice marocaine propose les dernières œuvres qu’elle a réalisées dans son atelier de Berrechid. C’est en effet en rase campagne que cette artiste s’attelle à sa tâche. Elle explore l’univers du fer forgé, de la terre cuite et des fibres de verre et transforme ses matières en des formes uniques. Cependant, les matériaux de prédilection d’Ikram Kabbaj restent le marbre et la pierre. L’artiste privilégie le marbre de Carrare importé directement de Toscane en Italie. C’est un marbre facile à tailler et qui se plie à toutes les formes possibles et inimaginables. La touche féminine et le style d’Ikram Kabbaj ne sont un secret pour personne. Selon un critique d’art «Ikram Kabbaj ne lève pas seulement des objets dans l’espace, elle fabrique un espace contenant un objet». Sous forme de blocs monolithiques, ses sculptures font intervenir la perspective. «Denses sans lourdeur, grandes sans emphase, imposantes sans trompettes, pleines sans boursouflures, telles sont quelques unes des sculptures aux lignes épurées et anguleuses», indique la même source. Avec l’habitude, ses mains ne tremblent plus au contact de ces masses dures et froides. Ceux qui la connaissent  savent qu’Ikram Kabbaj vénère la pierre. Elle cultive une passion singulière pour cette matière et l’apprivoise. Dans des propos relayés par un critique d’art, elle déclare : «après une décennie de travail, je commence à connaître le matériau, à le maîtriser un peu». C’est la preuve qu’elle est exigeante tout en étant passionnée. Pour cette même raison, l’artiste ne se plaint jamais de son métier. Elle en fait un véritable sacerdoce. Dans le chemin de  cet engagement Ikram Kabbaj a créé le symposium international de la sculpture à la fin des  années 90. Avec l’aide des autorités, elle investissait les espaces publics et les jardins de plusieurs villes du Maroc. Elle dirigeait cet événement et faisait appel, à d’autres sculpteurs marocains. C’était une façon pour elle de valoriser cet art.  Née en 1960 à Casablanca, Ikram Kabbaj a reçu une longue formation académique de 1978 à 1987 d’abord à l’Ecole des Beaux arts de Casablanca et ensuite à l’Ecole nationale supérieure des Beaux arts de Paris. Depuis 1989, cette artiste fait de la sculpture sa raison d’être.

Principales expositions personnelles et collectives

2006 : « Regards de femmes , fenêtre sur 50 ans d’art plastiques au Maroc », la Société Générale, Casablanca
Symposium de sculpture marbre, Kuwait
Symposium de sculpture marbre Ho An, Vietnam
Symposium de sculpture granite, Aswan, Egypte
2004 : Exposition de sculptures « De chant et de pierre », jardin de la wilaya, Casablanca
2003 : « Mar’ » salle de la Reine Faviola, Anvers, Belgique
2001 : « Forum international pour la culture de la paix des femmes créatrices ». Rhodes, Grèce
2000 : Galerie nationale Bab Rouah, Rabat
1999 : Couvent des cordeliers. Paris
1997 : Institut français de Marrakech

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *