Il expose jusqu’à la fin d’année à Casablanca : Mohammed Moustataa allie le sable au crayon et à la peinture en noir et blanc

Il expose jusqu’à la fin d’année à Casablanca : Mohammed Moustataa allie le sable au crayon et à la peinture en noir et blanc

En exposant ces toiles, l’artiste veut valoriser la femme sahraouie sous différentes formes. Ainsi, ses œuvres, meublées de drapeaux marocains, sont également garnies de tenues, notamment la melhfa, dotées de l’étoile chérifienne. 

Le jeune artiste-peintre marocain, Mohammed Moustataa, qui expose ses œuvres jusqu’à la fin d’année à Casablanca, a la particularité de concevoir des toiles en sable. Son exposition, qui s’intitule d’ailleurs «Sables et sentiments», illustre le recours à ce matériau. «Outre le crayon, j’utilise le sable comme texture sous la peinture en couleurs noir et blanc», précise-t-il. En détail, il expose tout ce qui a trait au Sahara marocain, ses dunes et tentes ainsi que la Marche Verte. Aussi, les femmes sahraouies sont révélées sous l’angle de cet artiste. En plus des matériaux utilisés, Mohammed Moustataa dote ses œuvres de motifs marocains. 

Quant à l’usage de ces couleurs, il l’explique par l’histoire et la nostalgie. «J’ai essayé d’allier le charme de la femme à cette exposition», ajoute-t-il. De plus, cette parade de toiles comprend une œuvre illustrant le regard d’un œil féminin en allusion à la ville de Laâyoune.

En exposant ces toiles, l’artiste veut valoriser la femme sahraouie sous différentes formes. Ainsi, ses œuvres, meublées de drapeaux marocains, sont également garnies de tenues, notamment la melhfa, dotées de l’étoile chérifienne. 

De surcroît, la particularité de l’artiste réside, selon ses dires, dans son «style unique, voire créatif et sa touche qui sort de l’ordinaire». Chose qu’il exprime à travers une vingtaine de toiles exposées. Il qualifie celles-ci de «vibrantes et pleines de sensations, défiant les détails des personnages et leurs réflexions sur la réalité». Sa démarche consiste également en une «analogie». Pour concevoir ses œuvres, l’artiste s’oriente par une thématique. Pour l’heure, il pense déjà à son prochain projet. 

Outre cette exposition, Mohammed Moustataa, qui fait également du recyclage, a déjà organisé une autre dédiée à l’art abstrait et impressionniste. En organisant cette exposition en cours, il va, avec ses toiles modernes, vers l’art du dessin des visages dans diverses manifestations du surréalisme. Tantôt il recourt au noir et blanc, tantôt il utilise des couleurs uniques incarnant les contours de la vie humaine, les émotions et les différentes sensations de l’être humain telles que la joie, le bonheur et la tristesse, à travers des créations «à la fois élégantes, complexes et sans précédent».

Pour rappel, Mohammed Moustataa, âgé de 28 ans, est né à Fès. Il a étudié dans différents instituts de photographie et de créations artistiques. Il a également eu de nombreuses expériences musicales. Toutefois, il a orienté son choix vers l’univers des couleurs, malgré ses nombreux et différents talents. Pourvu que cela dure.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *