Il expose une trentaine de ses œuvres: Hassan Hajjaj à la galerie parisienne Colette

Il expose une trentaine de ses œuvres: Hassan Hajjaj à la galerie parisienne Colette

Hassan Hajjaj a toujours documenté les gens qu’il a rencontrés ou avec lesquels il a partagé un moment de vie, les capturant dans son objectif avec dynamisme, humour et spontanéité.

Hassan-Hajjaj-1Il est l’un des pionniers du pop art au Maroc. Ses créations sont originales et ne laissent personne indifférent. Grâce à son talent il a réussi à s’imposer au niveau international avec son univers haut en couleur où il use d’objets puisés du Maroc. Il s’agit bien de Hassan Hajjaj, designer, scénographe et photographe. Cet artiste pluridisciplinaire expose ses œuvres à la galerie parisienne Colette jusqu’au 27 août. De ce fait, le public aura l’occasion de découvrir une trentaine de ses œuvres d’art. On retrouve parmi elles «Afrikan Boy», «Maalem Simo Lagnawi», «Wamuhu Legs», «Omar Legs», «Hindi Odalsique» ou encore «Amine Bendriouich: The Gnawa Bombs».

Il faut dire que Hassan Hajjaj a toujours documenté les gens qu’il a rencontrés ou avec lesquels il a partagé un moment de vie, les capturant dans son objectif avec dynamisme, humour et spontanéité. Ses portraits colorés et attrayants mêlant le vocabulaire visuel de mode et le mouvement d’art pop, ainsi que l’héritage de la photographie de studio d’artistes africains tels que Malick Sidibe et Seydou Keita.

«Tout en contestant les notions d’icône de la mode dans la culture contemporaine, Hajjaj crée des images visuellement fortes. Ses images sont lumineuses, audacieuses et autoritaires, mais surtout vitales», peut-on lire dans une note d’information de la galerie. A l’instar de ses portraits, l’artiste élabore des concepts séduisants et bien pensés. Ses photographies ayant un style qui leur est propre avec des accessoires ajoutés par lui-même. «Le cadre est un élément essentiel de l’image finale, rappelant les mosaïques marocaines et la multitude de couleurs des souks et ajoute à la vitalité de l’image jusqu’à presque la sursaturer».

Mais, pour M. Hajjaj, il ne s’agit pas d’un simple travail ordinaire, c’est plutôt une source d’inspiration qui alimente tout ce qui l’entoure et durant toute la journée. «Je m’inspire de la musique, du voyage, de l’art, des films, des couleurs, du bonheur, de la tristesse, de la vie et même de l’alimentation», a indiqué l’artiste à ALM. Et d’ajouter : «Je suis influencé par Robert Capa et Henri Cartier-Bresson, deux célèbres icônes de la photographie, ainsi que par les artistes contemporains tels que David Lachapelle, célèbre réalisateur dans le domaine de la mode, Malick Sidibé et Henri Cartier-Bresson, deux grandes figures de la photographie contemporaine». Installé à Londres, Hassan Hajjaj est une référence et un ambassadeur du pop art «à la marocaine» qu’il a contribué à promouvoir à l’étranger. Son travail artistique réalisé à l’international a rendu le pop art plus populaire au Maroc et certains jeunes marocains suivent ses pas.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *