Imane El Bouanani : «Je suis une passionnée de l’art»

Imane El Bouanani : «Je suis une passionnée de l’art»

ALM : Parlez-nous de Imane El Bouanani, la jeune styliste talentueuse dont les créations font le tour du monde.
Imane El Bouanani : Je vous remercie tout d’abord pour ce joli compliment. Je suis une jeune fille passionnée par le domaine de l’art, et je me suis spécialisée dans la mode et la création depuis maintenant quatre ans. C’est un univers fascinant et j’en apprends chaque jour un peu plus. Je suis de nature persévérante donc je donne le maximum pour avoir un bon résultat au niveau créatif et technique.

Vous avez beaucoup voyagé dans votre vie, quelles expériences avez-vous tirées ?
J’adore les voyages, et grâce à mes parents que je ne remercierais jamais assez, j’ai effectivement beaucoup voyagé. Cela m’a permis de découvrir différentes cultures et de magnifiques endroits dans le monde. Je suis également allée en Chine où j’avais gagné un concours de mode qui a été une grande expérience pour moi dans le domaine du stylisme.

Comment est née en vous cette vocation pour le stylisme?
Elle était ancrée en moi avant même que je ne m’en aperçoive! En fait, j’ai toujours aimé dessiner, peindre et assembler les couleurs. Jusqu’en terminale, je ne savais toujours pas que je m’orienterais vers cette voie. Ce n’est que plus tard que je me suis dit que j’étais faite pour la mode, la création et l’imagination, les formes et les couleurs… Ça m’attire et me connaît !!

Pouvez-vous nous exposer vos différentes expériences de défilés d’ici et d’ailleurs?
J’ai participé et réalisé plusieurs défilés. Entre le Hayatt Regency, le festival de salsa de Marrakech, les endroits branchés de Casablanca, sur Paris également… J’ai essayé de donner le maximum de moi-même pour tous ces shows, mais je suis une éternelle insatisfaite, donc je me dis qu’on a jamais assez fait, et que l’on peut toujours faire mieux!

Quelles sont les difficultés  que  vous avez rencontrées au cours de votre  carrière?
Pour l’instant je n’ai pas vraiment rencontré aucune difficulté, j’essaie de les éviter, mais ce n’est que le début.

Vous êtes également professeur de danse latino. Pouvez-vous nous en parler ?
Je danse depuis l’âge de quatre ans, en tout j’ai dû pratiquer dix-huit ans de danse, c’est une grande passion. Depuis l’âge de quinze ans, je me suis mise à danser du latino, en tant qu’élève jusqu’au jour où le professeur m’a proposé de le remplacer. Dès lors, j’avais commencé à donner des cours de danse jusqu’à devenir officiellement l’enseignante de danses latines de l’école. Aujourd’hui, je donne des cours pour adultes et ados, ça me permet de rester en forme, mais en même temps après une journée de travail, c’est fatiguant.

Quel podium rêvez-vous de fouler en votre qualité de styliste?
(Sourire), Je rêve d’organiser un défilé à New York !

Comment voyez-vous l’évolution de la mode au Maroc?
D’une façon très positive! Je trouve qu’il y a de plus en plus de stylistes et de mannequins marocains, et je suis agréablement surprise par cette évolution.

Avez-vous d’autres talents cachés?
J’aime l’art depuis mon enfance. J’ai pratiqué six années de piano, j’aime chanter également, composer des morceaux de musique.

Et côté cœur, comment se porte Imane El Bouanani?
C’est top secret! (Rires).

Quels sont vos projets pour 2010?
Je prépare une grande collection pour la nouvelle marque «Green Spirit», en vue de participer au salon qui se déroulera à Las Vegas au cours du mois d’août, et à son ouverture à l’internationale.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *