Indiscrétions : Haddouchi au pays des Pharaons

Indiscrétions : Haddouchi au pays des Pharaons

Contactée par ALM, la styliste a confié que cette association l’a choisie parmi six autres stylistes marocains. Elle a été sélectionnée pour présenter ses dernières créations lors de cette soirée nommée « Layali Al Andalous ». Les créations qu’elle presente à cet événement tournent autour de quatre thèmes. Des thèmes entre tradition et modernité. Ceci rappelle, entre autre, les caftans et autres djellabas avec lesquels Samira Haddouchi participe à l’événement Caftan qui est organisé chaque année au Maroc par une revue mensuelle de la place.  À son retour, Samira plongera dans ses créations de prêt-à-porter qu’elle prévoit d’exporter à l’étranger. Les créations de cette styliste sont en effet à vendre et sont exposées au Maroc dans son show-room situé au boulevard d’Anfa.


Younès Rahmoun : Profession «installateur»
L’artiste et installateur Younès Rahmoun participe à la prochaine Biennale des arts créateurs d’Europe et de la Méditerranée.
Cet événement aura lieu du 19 au 29 septembre en Italie.
Seront présents à cette Biennale, les artistes Safâa Erruas, Batoul Shimi et Jamila Amrani, des noms qui sont eux aussi des lauréats de l’Ecole nationale des Beaux-arts de Tétouan. Younès Rahmoun prolonge aujourd’hui sa recherche dans le registre du blanc et de la lumière.
Ses travaux sous forme d’installations ou de performances intègrent des matériaux  qui font aujourd’hui la signature de Younès Rahmoun. Tissus, néons, lampes, bougies…
Ce sont là des outils de travail qui font partie actuellement de l’univers de la recherche visuelle de l’artiste. A son retour d’Italie, Younès préparera une autre exposition qui aura lieu au Centre autrichien de Rabat qui vient tout juste d’ouvrir. Une exposition intitulée 212  prévue pour le mois de novembre prochain.


 Wafâa Houdaïbi a une pensée pour les créatrices
L’artiste-peintre Wafaa El Houdaïbi travaille sur l’organisation du Festival artistique et culturel féminin, prévu du 7 au 15 mars à Assilah. Cet événement a été initié par l’Association marocaine des créatrices contemporaines présidée par Wafâa Houdaïbi. Ce festival intervient un an après l’organisation du Marathon artistique. Un marathon qui consiste à regrouper un certain nombre de femmes artistes. Celles-ci se rendent dans les régions rurales et dans les villages les plus éloignés. Objectif : connaître et rencontrer les créatrices qui sont dans l’ombre. Tel est le cas des tisseuses de Tazenaght. Ainsi les participantes au Marathon artistique font un travail de développement humain, en discutant avec ces femmes, en les écoutant et en leur apportant aide et conseils. Lors du dernier marathon, les participantes se sont rendues à El Hoceima et à Khmiss Lanjra. Le périple a duré quinze jours.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *