Indiscrétions : Mohamed Khamouli dans «la colère»

Indiscrétions : Mohamed Khamouli dans «la colère»


U
ne fois sorti de prison, ce professeur incarné par le vétéran Mohamed Majd, ira à Asilah pour se ressourcer et pour oublier la souffrance endurée en prison. Durant son séjour à Asilah, il va un de ces jours assister à un accident de la circulation, il veut témoigner mais se rappelle qu’il est encore recherché par les services secrets.
Commence alors pour ce vieil homme un conflit avec sa conscience. Contacté par ALM, Mohamed Khamouli a déclaré que le tournage a débuté il y a de cela quatre semaines déjà.


 
Les projets de Hicham Lasri
Le scénariste et réalisateur Hicham Lasri est en plein mixage de son court-métrage «Le jardin des rides». Ce metteur en scène est donc à pied-d’œuvre sur ce dernier travail cinématographique de sa création. En parallèle, il écrit le scénario pour un nouveau long-métrage de Nabil Ayouch.
Un long-métrage encore sans titre pour l’instant.
Contacté par ALM, Hicham Lasri a tenu à rappeler qu’il va participer au colloque organisé par l’Union des écrivains du Maroc sur le thème du «Nouveau cinéma marocain».
Cette rencontre aura lieu le 30 septembre à l’Institut français de Marrakech à 19 heures.
Si Hicham Lasri est un mordu des techniques du cinéma et plus spécialement du court métrage, il n’en demeure pas moins, qu’il s’intéresse également aux aspects théoriques du 7ème art.
Une théorie qu’il enseigne à des élèves de l’école Albert Camus.
Les enfants de cette institution sont donc initiés au métier du cinéma à travers des ateliers de formation qui allient techniques et théories.


Rabii Kati et les frères Nouri
Dans l’actualité toute fraîche du comédien Rabii Kati, figure son rôle dans le film des frères Nouri. Ce long métrage intitulé : «Les portes du paradis » sera projeté bientôt, pendant le mois de Ramadan. Rabii joue le premier rôle. Il interprète le personnage de Nai. Ce dernier, après le décés de son père, s’est trouvé devant une situation critique. Il a la responsabilité de prendre en charge sa famille.
Il est jeune mais doit tout de même se débrouiller. Il doit prendre soin de sa mère aveugle et de sa sœur encore très jeune. Mais Nai n’a pas d’autre choix que celui de faire partie d’une bande de mafiosis. Il a l’ambition que sa mère puisse réaliser son opération oculaire et que sa sœur puisse avoir une vie équilibrée.
Cependant, au lieu de le sortir du gouffre, les tribulations avec la mafia vont lui créer davantage de problèmes. Elles vont se solder par un échec, pire, Nai sera assassiné. Il trouvera la mort entre les mains du parrain de la mafia Mansour interprété par Hamidou Benmassoud.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *