Indiscrétions : Télé : le retour de Touria Jabrane

Indiscrétions : Télé : le retour de Touria Jabrane

Télé : le retour de Touria Jabrane
«Al Maana Alik, Al Mghmed Inik » est le titre de la nouvelle série TV  qui sera réalisée par Hassan Ghounja et chapeautée par Touria Jabrane. Cette comédienne et metteur en scène de renommée jouera dans cette série qui promet selon elle beaucoup d’humour. Ce sont presque tous les acteurs qui vont participer dans cette série de 30 épisodes produite par 2M. « Cette série met en scène trois générations d’acteurs de Amina Rachid jusqu’à Abdessamad Miftah El Kheir. L’équipe est en pleine préparation pour le tournage qui est prévu pour le 15 juillet prochain. Chaque épisode prévoit un sujet différent.
Le seul dénominateur commun entre touts les épisodes sera l’humour qui est l’objectif de cette série. Mais cet humour sera noble, selon Touria Jabrane. Ce n’est pas un humour de rue. Rire pour faire rire. Mais rire pour faire réfléchir.
Pour Touria Jabrane c’est un vrai retour à la télévision. «On me voit     toujours au théâtre, maintenant ça me permet de changer».
Touria Jabrane a été encouragée pour ce retour par Nourredine Saïl, le directeur du Centre cinématographique marocain.

Ahmed Mâanouni et « les cœurs brûlés »
Le montage et le mixage du long-métrage « Les cœurs brûlés » du réalisateur Ahmed Mâanouni sont achevés. A présent Ahmed Maânouni est en tain de réaliser les copies nécessaires pour pouvoir être exploitées dans les salles de cinéma. Les cinéphiles auront rendez-vous avec ce film soit à la rentrée prochaine,  soit au mois de ramadan, ça dépend de la programmation des salles de cinéma.
Moulay Abdelaziz Tahiri est le responsable de la musique. Ce film raconte l’histoire d’un jeune architecte qui travaille à Paris. Il va revenir au Maroc à l’occasion de la maladie de son oncle. Il viendra non seulement pour lui rendre visite mais aussi pour régler ses comptes avec lui. Ce jeune homme campé par l’acteur Hicham Bahloul en veut à son oncle car lorsqu’il était enfant, il le maltraitait.  Il veut en quelque sorte effacer les brûlures du passé. Selon le réalisateur «Les cœurs brûlés » est un film poétique où le drame n’est pas mis en avant. Ce film est traîté avec beaucoup d’humour et de légéreté.
Ahmed Maânouni se prépare également à tourner un documentaire sur l’histoire du protectorat. Ce documentaire est intitulé : « France-Maroc : une histoire commune ». 

Daoud oulad Sayed fait une comédie
L’auteur de Tarfaya, Daoud Oulad Sayed vient d’achever son dernier télefilm « El Makroum ». Un terme qui signifie en substance une personne que Dieu a gratifié. Ce téléfilm est une première pour ce réalisateur qui traite généralement des thèmes dans le registre du drame. « El Makroum » vient rompre avec la tradition de ce réalisateur. Ce téléfilm est en effet une comédie. Le tournage a eu lieu à Marrakech et a réuni les acteurs Abdellah Ferkous, Bouchra Ahrich, Fadela Benmoussa, et Najat El Ouafi pour ne citer que ceux-là.
Pour Daoud Oulad Sayed « le tournage s’est déroulé dans une ambiance bon enfant et c’était très amusant ». Mais cela n’enpêche que réaliser un téléfilm comique ne fut pas une tâche des plus faciles pour Daoud Oulad Sayed.« C’était pas évident, car il faut faire du comique de situation pour servir au spectateur  un beau produit télévisuel», nous déclare le réalisateur. Et d’ajouter : « je ne sais pas si ça va réussir ou pas ». «El Makroum» sera sûrement programmé pour la grille du mois de ramadan prochain sur 2M, productrice du téléfilm.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *