Interview de VV Brown : « jeunes filles, n imitez pas ces popstars à moitié nues ! »

Interview de VV Brown : « jeunes filles, n imitez pas ces popstars à moitié nues ! »

ALM : Votre premier album «Travelling» a eu un succès énorme. Attendez-vous à un même écho pour «Samson & Dalila»?

VV Brown : Je n’ai pas de prévisions pour ce second album, tout comme pour le premier d’ailleurs, je ne m’attendais pas à un si grand succès. Les chiffres ont dépassé mes ambitions. Pour «Samson & Dalila» je serai là à observer le retour, qu’il soit grand ou petit j’en serai toujours fière et heureuse.

 

Vous êtes là aujourd’hui pour chanter la tolérance. Quelle importance a ce mot pour vous et quelle place occupe-t-il dans votre musique et messages ?

Vous savez, tout mon album, son titre, tourne autour de l’idée de ce qu’on appelle «l’empowerment» (autonomisation, ndlr), et j’ai pensé que, peut-être, ceci aurait un lien fort avec la tolérance en soi. Généralement, on a besoin d’octroyer du pouvoir aux individus pour qu’ils acquièrent la maîtrise des moyens qui leur permettent de se conscientiser, de s’exprimer et de renforcer leur potentiel. Il est du devoir de tout artiste de se servir de sa créativité pour créer, provoquer un changement et pousser les individus à transformer dans une perspective de développement, d’amélioration de leurs conditions de vie et de leur environnement. 

 

D’où vous êtes-vous inspirée pour le choix du titre de votre nouvel album «Samson & Dalila»?

C’est une histoire que j’aime beaucoup, et qui est citée dans la bible. Samson était un homme puissant et la source de sa force n’était autre que sa chevelure. Cet homme a perdu sa puissance quand Dalila, sa bien-aimée, l’a trahi en lui coupant les cheveux. Quand j’ai préparé l’album j’étais très nerveuse à l’idée que la musique que je vais offrir à mon public est très différente de tout ce que j’ai réalisé avant. Je me sentais faible mais la morale de cette histoire est que Samson s’est relevé et devenu plus fort et c’est exactement le sentiment que ce nouvel album me procure. 


Votre art vous a apporté gros alors..

Bien évidemment. J’ai trente ans aujourd’hui, je suis une femme mûre. Mon art m’a aidé à me découvrir en tant que femme, je me sens comblée. J’ai toujours voulu avoir mon propre label, chose que j’ai créée dernièrement. Je voulais un projet et un art et je les ai aujourd’hui. J’ai le contrôle en main et c’est ça l’empowerment dont je parlais. Mon art est ma source de bonheur et il fait de moi une femme autonome. Je veux insister et appeler les jeunes femmes, partout dans le monde, à prendre les choses en main, suivre leurs rêves, faire ce dont elles ont envie et concrétiser leurs projets. Rien ne vaut la joie de se sentir autonome.

 

Pourquoi avoir apporté du changement à votre musique ?

Ma musique a dramatiquement changé. L’artiste, et la femme en moi, a grandi et a changé. Le changement se fait naturellement au fur et à mesure que l’on apprend dans la vie. On ne peut pas s’attendre à demeurer statique pour le reste de notre vie. Musicalement, Bjork a eu une influence massive sur mon art. J’admire ce qu’elle fait et je me suis forcée à apprendre le b.a.-ba de la musique électronique. En écoutant Samson & Dalila, vous allez toucher cette influence. 

 

Quel message auriez-vous à transmettre à la jeunesse d’aujourd’hui? 

On doit aimer et aider notre prochain. Chacun de nous a le pouvoir de faire vibrer le monde et tout commence par le changement qu’on crée dans notre entourage. Quant aux filles, j’ai vraiment envie de leur dire et j’insiste : Ne suivez-pas toutes ces pop-stars qui se déshabillent pour se faire remarquer. Soyez élégantes et fortes. Soyez la différence, que vous soyez jeunes ou non, rien ne relève de l’impossible.  

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *