«Iron Man» écrase le box-office nord-américain

«Iron Man» a lancé en fanfare la saison estivale à Hollywood en rejoignant le club exclusif des films rapportant plus de 100 millions de dollars de recettes lors de leur week-end de sortie en Amérique du Nord, selon des chiffres définitifs publiés lundi. Ce long métrage dans lequel Robert Downey Jr. incarne un inventeur qui se métamorphose en super-héros grâce à une cuirasse de haute technologie a rapporté 102,1 millions entre vendredi et dimanche aux Etats-Unis et au Canada, accaparant les deux tiers des ventes de billets. Il s’agit du dixième meilleur démarrage de l’histoire pour un film en Amérique du Nord, et le deuxième, derrière «Spider-man», pour une oeuvre qui n’est pas une suite, selon la société spécialisée Exhibitor Relations.
Bourré d’effets spéciaux, «Iron Man», qui a coûté quelque 150 millions de dollars à tourner, a également régné sur le box-office mondial, où il a recueilli plus de 96 millions de dollars supplémentaires, a indiqué lundi le quotidien Variety, «bible» de Hollywood. Le début de carrière d’«Iron Man» relègue aux oubliettes celui réalisé en 2006 par le dernier «Superman», censé être le super-héros le plus populaire aux Etats-Unis. «Superman Returns» n’avait rapporté que 52 millions de dollars pendant son week-end de sortie. «Oubliez l’homme d’acier, l’homme de fer est le nouveau super-héros américain», a déclaré à l’AFP Jeff Bock, analyste chez Exhibitor Relations. Le record absolu de recettes pour un week-end de sortie en Amérique du Nord est détenu depuis 2007 par «Spider-man 3» avec 151,1 millions. Le deuxième «Pirates» avec Johnny Depp avait rapporté 135,6 millions en trois jours en 2006, tandis que «Shrek le troisième» avait obtenu 121,6 millions de dollars l’année suivante. Dès lundi, les promoteurs d’«Iron Man», Marvel et le grand studio Paramount, ont annoncé la sortie d’une suite. «Iron Man 2» est attendu dans les salles le 30 avril 2010, selon Variety.
Le week-end dernier marquait le début d’une saison de quatre mois pendant laquelle les salles de cinéma nord-américaines réalisent traditionnellement 40% de leur chiffre d’affaires, grâce à des films à grand spectacle visant un jeune public.
Autre création du studio Marvel, l’incroyable Hulk est attendu en juin avec Edward Norton dans les habits du géant vert, tandis que «The dark knight», le sixième «Batman» depuis 1989, sort en juillet, avec Christian Bale en homme chauve-souris et feu Heath Ledger dans son dernier rôle, le maléfique Joker. Mais le film le plus attendu de l’année est sans conteste le quatrième Indiana Jones, «Le royaume du crâne de cristal», qui sort le 22 mai, 19 ans après «La dernière croisade», toujours avec Harrison Ford dans le rôle principal.
La franchise de l’archéologue au chapeau et au fouet, due aux rois Midas de Hollywood, Steven Spielberg et George Lucas, avait rapporté 1,2 milliard de dollars au box-office mondial en trois opus dans la décennie 1980.

• Tangi Quemener (AFP)

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *