Jamal Abdenasser : «Festimode a marqué son ouverture à l’international»

Jamal Abdenasser : «Festimode a marqué son ouverture à l’international»


ALM : Quelles sont les nouveautés de la 5 ème édition de Festimode ?
Jamal Abdenasser  : D’abord la nomination FestiMode Casablanca devient FestiMode Casablanca Fashion Week – FCFW. Cette nomination marque notre détermination d’en faire la fashion week casablancaise et par conséquent marocaine, une semaine de la mode que nous plaçons dans une optique des fashions weeks au niveau international avec l’implication de la ville de Casablanca.
La deuxième nouveauté de cette édition, c’est que le FCFW renforce sa démarche entamée depuis 2007 d’inviter à chaque édition les stylistes marocains reconnus à l’international. En 2007, nous avons invité et avons fait découvrir Aziz Bekkaoui et Saïd Mahrouf au public marocain et aux médias. En 2008, c’était Amel Bouazizi et nous avons continué à présenter les nouveaux travaux de Saïd Mahrouf.

Quelle est la programmation de cette 5ème édition?
Dans un esprit de continuation des éditions précédentes, FCFW propose un défilé créateur le 8 mai, un défilé Emergence le 7 mai ainsi qu’une exposition photos rétrospective de Festimode Casablanca et deux débats. Nous présenteron au public quatre créateurs marocains d’horizons différents et à l’expérience confirmée, à savoir Noureddine Amir que le public connaît très bien avec une carrière de plus de 15 ans au Maroc. Le styliste Saïd Mahrouf basé à Amsterdam présente exclusivement ses nouvelles collections à FCFW depuis 2007. Amel Bouazizi de Rotterdam marque son retour depuis la présentation de sa collection en 2008 et enfin, nous ferons découvrir au public et aux médias la dernière collection de Hisham Oumlil présenté lors de la Fashion Week new-yorkaise en février dernier.

Qu’en est-il des jeunes ?
Côté jeunes stylistes, le jury a sélectionné des nouveaux talents marocains aux côtés de lauréats des Ateliers Chardon Savard en collaboration avec la nouvelle école de mode Casa Moda Academy, dont la directrice, Sylvie Richoux, présentera une conférence autour de la formation aux métiers de la mode.

Quels sont les objectifs de cette édition?
Les objectifs sont toujours les mêmes depuis la création de cet événement, continuer à offrir aux créateurs un rendez-vous avec le public, les médias et les professionnels où ils peuvent présenter leurs nouvelles collections, et d’insérer ce rendez-vous dans un calendrier régional méditerranéen.

Est-ce que l’ancienne édition a atteint ses objectifs ?
Absolument, avec la présentation de 14 créateurs et jeunes stylistes, marocains et internationaux à l’exemple des créateurs espagnols, nous avons marqué définitivement notre ouverture à l’international.

Quel est l’impact de cet événement sur la mode au  Maroc ?
L’impact de cet événement est toujours d’en faire une fête de la mode à Casablanca. Pendant une semaine, nous pouvons encore discuter, découvrir et faire connaître ces créateurs qui nous proposent une vision plus universelle de la mode et surtout découvrir leurs nouvelles créations, ainsi que partager leurs visions avec les médias et le public en plus de l’échange que peut susciter la rencontre avec d’autres créateurs d’autres disciplines et univers artistiques.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *