Jasser Haj Youssef Quartet : Un professionnel de «viole d’amour»

Jasser Haj Youssef Quartet : Un  professionnel de «viole d’amour»

Destiné aux amateurs du jazz aux parfums de l’Orient, le récital «Le jazz et l’Orient», signé Jasser Haj Youssef Quartet, est un voyage dans le temps et dans l’espace. Le public découvrira un autre style musical avec le virtuose Jasser Haj Youssef Quartet qui se produit du 26 au 28 janvier à Rabat. Ce musicien d’origine tunisienne est le premier à avoir introduit la viole d’amour, instrument européen de l’époque baroque. Avec son projet, il a réussi le pari de faire dialoguer deux univers qui ont forgé sa personnalité artistique, en l’occurrence le jazz et la musique arabe. Avec délicatesse, Jasser propose des compositions originales inspirées d’un voyage imaginaire à travers l’Afrique et le Moyen-Orient. D’ailleurs, sa carrière artistique a commencé très tôt. C’est à l’âge de 14 ans que ce jeune musicien partage la scène avec les plus célèbres artistes, notamment Choubeila Rached, Salah El-Mehdi, Safia Chamia et l’Orchestre symphonique de Tunis. Il a également joué avec Barbara Hendricks, Youssou N’Dour ou Sœur Marie Keyrouz. L’influence du jazz se révèle dans son travail sur l’improvisation, très inspiré de Didier Lockwood, Mario Canonge ou Dhafer Youssef. Quant à l’influence de la musique ancienne, cela se perçoit en particulier à travers l’emploi de l’instrument la viole d’amour. Utilisé entre autres par Bach et Vivaldi, cet instrument à cordes sympathiques a été abandonné dans les siècles suivants. Jasser Haj Youssef redonne vie à cet instrument en l’employant dans des mélodies orientales. Il est chercheur universitaire et titulaire du Certificat d’aptitude aux fonctions de professeur des musiques traditionnelles, Jasser donne régulièrement des master class et des conférences dans de nombreux pays. Par ailleurs, sa parfaite maîtrise du répertoire arabe classique et traditionnel ainsi que ses connaissances en musicologie font de lui l’un des plus brillants représentants de la nouvelle génération de musiciens arabes. Mélopées d’Orient, vibrations de l’âme, corps qui se mettent en transe, «Le jazz et l’Orient», un concert exceptionnel à ne pas rater !

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *