«Jazz in riads» : Fès change de registre

«Jazz in riads» : Fès change de registre

Et de deux pour le festival «Jazz in riads». La deuxième édition de cet événement artistique aura lieu du 16 au 18 novembre à Fès. Créé en 2005, le festival «jazz in riads» est en train de se faire une place parmi les manifestations consacrées exclusivement à la musique Jazz au Maroc. Après le «Jazz aux Oudayas», «Tanjazz» et «Jazzablanca», c’est au tour de «Jazz in riads» de vouloir occuper les devants de la scène culturelle. Selon Abdou Jaouhari, directeur de ce festival, le concept de «Jazz in riads 2006» repose sur trois originalités : le choix de l’espace, des groupes et du style de la musique.  «Jazz in riads investit des espaces intimistes. C’est pour cette raison que nous avons voulu mettre l’accent, cette année, sur le jazz thématique», a t-il précisé. Ainsi l’improvisation qui constitue l’essence même du jazz sera-t-elle mise en veilleuse. Elle cèdera la place à des morceaux extraits des anciens répertoires. «Cette édition est celle du jazz thématique qui illustre les paradoxes culturels de la ville : du jazz blues qui rappelle les rythmes des confréries de Fès en passant par le swing», ajoute Abdou Jaouhari. Le plateau artistique de l’édition 2006 de «Jazz in riads» sera marqué par la présence de douze musiciens. Il s’agit entre autres de Carl Bobbish, Amazir, Oncle Strongle, Thsama Swing, Le Son du Sourd, Charles Williams. D’après Abdou Jaouhari, l’autre nouveauté de la programmation 2006 se situe dans le choix porté sur des groupes dont la musique est très «cuivrée» comme ce sera le cas avec Jeff Hollie. Ce musicien américain est réputé être l’un des meilleurs musiciens de la formation «Wicked Jazz Sounds». Jeff Hollie qui joue du saxo ténor d’une manière spontanée a contribué à, la naissance du «floundering» et a même fait partie d’un projet de musique classique axé sur les œuvres du compositeur polonais Frederic Chopin. A part le jazz thématique et les musiques cuivrées, l’originalité de cette édition consiste en le fait qu’elle va rendre hommage aux vocalistes. Ron Guieterrez, artiste qui maîtrise la versatilité vocale, fait partie de la liste.  Son père, le saxophoniste Tony Gutierrez, était membre fondateur de l’atelier Topeka Jazz et sa mère adorait la musique country. Influencé par cet univers familial, il s’est imprégné de la nuance du pop vocal et du scat. La deuxième édition de «Jazz in riads» aura également la particularité d’offrir au public des processions et des ballades musicales dans les ruelles de l’ancienne médina de Fès. Douze musiciens y prendront part. Ces spectacles seront gratuits, contrairement à ceux des riads dont le ticket d’entrée variera entre 100 et 200 DH.

Programme de Jazz In Riads

Jeudi 16 novembre 2006

20h30 : Soirée inaugurale
             Riad Dar El Ghalia
             Ton Ton Salut
23h30 : Club de Minuit au Majestic ;
Carl Bobbish and Friends, Amazir

Vendredi 17 novembre 2006
16h00 : Place Boujloud
             Oncle Strongle
17h30 : Riad Misbah
            Ton Ton Salut
             Riad Andalous
             Thsama Swing
             Riad Mabrouka
             Le son du sourd
             Riad Fès
             Grosbard-Garcia
20h30 : Palais Al Mokri
            Abdu Salim Quintet, Amazir
23h30 : Club de Minuit au Majestic ;
Charles William, Ron Guieterrez Al William and Kansas City Jazz

Samedi 18 novembre 2006
16h00 : Jazz procession à travers les rues de la médina, ballade de Bâb en Bâb en petit train de Fès
            Oncle Strongle
17h30 : Riad Zamane
              Thsama Swing
               Riad Pacha
               Le Son du Sourd
              Riad Maison Bleue
               Gosbard-Garcia
20h30 : Clôture du festival au Palais Al Mokri, soirée concert avec l’ensemble des formations américaines
Charles William-Ron Gutierrez Al Williams-Carl Bobbish & Friends

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *